Sahara Occidental: Quand la chaîne ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario » et ses acolytes!

Paris — Alors que certains supports médiatiques français se sont empressés de relayer, sans discernement aucun, des informations non vérifiées émanant du "polisario", la chaîne franco-allemande ARTE, connue pour sa rigueur déontologique, a dévoilé au grand jour la manipulation médiatique à laquelle recourt les séparatistes pour se prévaloir d'une "victoire" qui n'existe que dans son imagination et celle de son soutien l'Algérie.

Dans son émission «28 minutes», diffusée mercredi soir, la chaîne, qui consacre une rubrique aux "desintox", a démonté, purement et simplement, preuves à l'appui, les fake news et autre Infox véhiculées par le « polisario » et ses soutiens au sujet des tensions dans le Sahara.

Dans une vidéo très concise - à peine 1 minutes 26- mais ô combien instructive, ARTE revient sur le conflit artificiel autour du Sahara marocain et explique, en préambule, que celui-ci s'accompagne "comme dans tous les conflits de son lot d'intox et de fausses informations".

"Vigilance à propos des infox qui pullulent. Arte s'est penchée sur les tensions au Sahara", "ce territoire du Sud du Maroc qui est de longue date l'objet d'une vive confrontation entre le polisario et le Royaume chérifien attaché à l'unité de son territoire", souligne ARTE.

En réaction à l'intervention du Maroc, le 13 novembre dernier, pour rétablir le trafic entre El Guerguarat et la frontière mauritanienne, le "polisario" a cherché à mettre en avant "la vigueur de son opposition militaire à Rabat quitte à emprunter des images sans aucun lien avec l'actualité ou avec la région", affirme ARTE, qui décortique une à une les différentes Infox véhiculées par le front séparatiste.

ARTE explique comment l'appareil de propagande du polisario, aidé par l'Algérie mène une véritable guerre médiatique contre le Maroc, en évoquant notamment cette illusion de "bombardements intensifs" en s'appuyant sur des images de conflits anciens en Afghanistan, en Irak et ailleurs.

"Toutes ces images de tirs de missiles proviennent en fait de la communication de l'armée algérienne", assure ARTE.

"L'une date d'avril 2019 et les deux autres de janvier et mai 2020 mais dans aucun cas ces tirs ne sont récents ou ne visaient l'armée marocaine", affirme la chaîne franco-allemande qui met à nu également une autre vidéo postée par un autre compte pro-polisario montrant des tirs de missiles visant les Marocains.

"En réalité, on retrouve cette vidéo sur Youtube en mai 2018 et février 2019, mais son origine reste encore inconnue", souligne ARTE, avant de conclure que « c'est aussi sur les réseaux sociaux que se déroulent les conflits armés!».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X