Algérie: Handicape - Le ministère du Travail prend en charge le cas de la fille Rezka Rahmoune

Alger — Le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale a annoncé, mercredi dans un communiqué, la prise en charge du cas de la fille Rezka Rahmoune qui souffre d'un handicap et qui s'est vue offrir "des prothèses modernes adaptées à son âge et à son corps".

"Suite à la décision du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, El Hachemi Djaaboub portant prise en charge du caS de la fille Rezka dont l'histoire a été relayée par les médias fin octobre dernier, l'Office national d'appareillage et accessoires pour personnes handicapées (ONAAPH) lui a offert ce mercredi des prothèses modernes adaptées à son âge et à son corps", a indiqué le communiqué.

Cette initiative a permis à Rezka de "retrouver le sourire, de marcher à nouveau, de mener une vie normale et de poursuivre ses études pour réaliser son rêve de devenir médecin pour aider les enfants handicapés".

A cette occasion, le ministre a adressé ses remerciements aux membres du staff médical et paramédical ayant veillé sur la conception et la réalisation des prothèse au niveau des ateliers de l'ONAAPH en un temps record ainsi que la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) qui a réuni toutes les conditions pour le transport et l'hébergement de la fille et de son père".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.