Congo-Brazzaville: Concertation de Madingou - Le CPOC parle d'un rendez-vous manqué

Le Collectif des partis de l'opposition congolaise (CPOC), conduit par Mathias Dzon assisté de Jean Itadi et Christophe Moukouéké, a eu un échange le 3 décembre à Brazzaville avec la presse au cours duquel il a qualifié "d'échec" la concertation politique de Madingou.

Pour ce collectif, cette rencontre a été "viciée" à la fois dans son organisation, ses objectifs, son déroulement et ses conclusions. Le désir des délégués de l'opposition de construire les moyens de la transparence électorale s'est heurté au "conservatisme de la mouvance présidentielle".

Au plan organisationnel, le collectif a dénoncé l'exclusion de certains partis de l'opposition à l'instar du CADD d'André Okombi Salissa, de l'UPC de Paulin Makaya, de l'UP de Jean Martin Mbemba, du PSDC de Clément Mierassa, de la Convention citoyenne de Bonaventure Mbaya.

Sur les objectifs, le thème retenu pour cette concertation à savoir « Consolidons les acquis de la démocratie par des élections libres, transparentes et apaisées » n'a été qu' "un masque", selon ce groupement politique de l'opposition.

« Nous ne regrettons pas d'avoir participé à la concertation de Madingou. Notre participation a eu le mérite d'avoir démontré que dans notre pays, il n'y a pas la pensée unique. Il y a des patriotes qui pensent autrement pour que le pays change. La politique actuelle a échoué », a déclaré Mathias Dzon.

Le collectif a rappelé qu'au terme des débats, il n'y a eu de consensus que sur deux points : le bulletin unique pour tous les candidats et la prise en charge par l'Etat de la formation des agents électoraux et des représentants des candidats.

Madingou 2020 d'après cette plate-forme n'a pas atteint les objectifs de renforcement de la transparence électorale, d'apaisement du climat politique et social dans le pays. Les délégués de la mouvance présidentielle et alliés ont fait échouer ce rendez-vous, ont estimé les membres du collectif.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.