Sénégal: Retour d'expérience et évaluation de l'impact des inondations au menu d'une rencontre

Dakar — Le retour d'expérience et l'évaluation de l'impact des inondations sont au menu d'un atelier de deux jours ouvert ce jeudi à Dakar, a constaté l'APS.

Cet atelier qui se tient dans le cadre de la gestion et de la prévention des inondations, est organisée par la Direction de la protection civile en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

"L'activité d'aujourd'hui est une étape du processus que le système des Nations Unies déroule à la suite des fortes pluies qui ont touché plusieurs régions du Sénégal et qui ont engendré des inondations dans plusieurs localités du pays y compris la capitale, Dakar et qui ont aussi impacté les populations et les économies", a expliqué Fatou Diaw Guene au nom du Représentant-résidant du PNUD au Sénégal.

A la suite de cette catastrophe, ajoute t-elle, "un besoin d'évaluer les impacts se pose pour bâtir des programmes de relèvement".

Selon elle, le gouvernement du Sénégal, à travers la Direction de la protection civile, a sollicité l'appui au PNUD pour "conduire l'évaluation des impacts selon un outil consensuel et tenir une concertation avec les acteurs pour un retour d'expérience quant à leur vécu de la catastrophe".

Elle a ajouté que cet échange "permettra de comprendre et de tirer des leçons de cette catastrophe que les populations ont vécues tristement".

Un document de presse indique que "l'objectif général de cet latelier est d'analyser le paquet de réponses apportées (prévention, préparation, réponse d'urgence, relèvement) aux populations lors des récentes inondations en vue de capitaliser les bonnes pratiques et d'améliorer le paquet de réponses pour réduire la vulnérabilité des populations notamment au niveau local".

Venu présider la cérémonie au nom du ministère de l'Intérieur, Abdoulaye Noba, Directeur de la protection civile, a souligné que cette rencontre d'échange et de partage "se déroule" dans un contexte marqué par la gestion du Plan national d'Organisation des Secours (ORSEC).

Il a rappelé que cet instrument de réponse aux catastrophes a été déclenché suites aux pluies diluviennes qui se sont abattues dans le pays les 4 et 5 septembre.

Selon lui, "l'Etat a tout mis en œuvre pour apporter aide et assistance aux populations sinistrées".

"En attendant d'effectuer une évaluation exhaustive, les premiers résultats peuvent être considérés comme satisfaisants dans l'ensemble", a-t-il déclaré

Selon le directeur de la Protection civile, cet atelier "va permettre aux uns et aux autres d'échanger et de partager leur expérience".

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.