Maroc: Le Groupe arabe de l'UNESCO salue les efforts inlassables de S.M le Roi pour la défense d'Al-Qods

Le Maroc soutient la candidature d'Audrey Azoulay pour un second mandat

Le Groupe arabe de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a salué, mercredi, les efforts inlassables de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, pour la défense de la ville sainte aux niveaux diplomatique et politique. "Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, pour la défense de la ville sainte aux niveaux diplomatique et politique et apprécie hautement les initiatives du bras exécutif du Comité Al-Qods pour soutenir la résistance des Maqdessis, - à travers le financement et la mise en œuvre de projets économiques en leur faveur-, et pour préserver le cachet symbolique de la ville sainte en tant que centre de coexistence et de paix entre les religions monothéistes", a indiqué le ministre égyptien de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Khalid Abdelghaffar, dans une allocution au nom du Groupe arabe à l'ouverture de la 210ème session du Conseil exécutif de l'organisation onusienne.

Le ministre a rappelé que la Palestine occupée et sa capitale Al-Qods-Acharif constituent une question centrale pour le Groupe arabe et retiennent toute son attention en raison de la persistante des violations graves dont elles font l'objet dans les domaines relevant de la compétence de l'UNESCO. A cet égard, il a fait savoir que le Groupe arabe déplore profondément que les décisions prises au sujet de la Palestine et sa capitale Al Qods-est concernant les institutions éducatives et culturelles dans les territoires arabes occupés n'ont pas encore été mises en œuvre, notamment celles en lien avec la Mosquée Al-Aqsa, la vieille ville, AlHaram Al-Ibrahimi et la vieille ville d'Hébron (Al-Khalil).

Khalid Abdelghaffar a, par la même occasion, salué les efforts de SM le Roi Abdallah II de Jordanie pour la protection des lieux saints, en particulier la mosquée Al-Aqsa. A signaler, par ailleurs, que le Maroc a officiellement annoncé, mercredi, son soutien à la candidature de la secrétaire générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, pour un second mandat à la tête de cette organisation onusienne. Ce soutien a été annoncé par l'ambassadeur-délégué permanent du Royaume du Maroc auprès de l'UNESCO, Samir Addahre, lors de l'ouverture de la 210ème session du Conseil exécutif de l'UNESCO qui se tient du 2 décembre au 27 janvier 2021.

«Je saisis cette occasion pour vous exprimer, Madame la directrice générale, au nom du Maroc, suite à l'annonce de votre candidature pour un second mandat, notre plein soutien et notre engagement à agir pour la concrétisation de cette candidature », a indiqué l'ambassadeur marocain dans une déclaration lors du débat plénier de cette 210ème session. « Ce soutien est en cohérence avec notre position, celle de saluer votre action réformatrice et vous permettre de la mener à son terme pour le bien et le rayonnement de cette organisation », a affirmé le diplomate marocain. Pour Samir Addahre, la consécration du rôle de l'Unesco exige «indéniablement en ces temps d'incertitudes » un soutien fort à son leadership et à son autorité sur les chantiers stratégiques ouverts par Audrey Azoulay » et qui couvrent tout le large spectre du mandat de l'organisation.

Cela requiert la mobilisation des ressources financières et humaines nécessaires et essentiels afin de permettre à l'UNESCO de mettre en œuvre ses stratégies et ses programmes multisectoriels, a-t-il estimé. Élue pour un mandat de 4 ans, Audrey Azoulay a pris ses fonctions le 15 novembre 2017. Elle a succédé à Irina Bokova, première femme à la tête de l'UNESCO.

La 210ème session du Conseil exécutif de l'UNESCO, qui se tiendra jusqu'au 27 janvier 2021, est organisée en deux parties : la première en virtuel durant le mois de décembre en raison des impératifs liés à la Covid-19. La seconde, en présentiel, à partir de début janvier si les conditions sanitaires venaient à le permettre. En plus de "La priorité Afrique", l'éducation et l'impact de la pandémie du coronavirus, la question du genre, la préservation du patrimoine culturel, l'adaptation à l'évolution de l'intelligence artificielle, la science ouverte et plusieurs autres questions seront au cœur de cette session. Le Conseil exécutif est l'un des trois organes constitutionnels de l'UNESCO, aux côtés de la Conférence générale et le Secrétariat. Agissant sous l'autorité de la Conférence générale, le Conseil exécutif, composé de 58 Etats membres élus chacun pour un mandat de quatre ans, étudie le programme de travail de l'Organisation ainsi que les prévisions budgétaires correspondantes que lui soumet le directeur général.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.