Algérie: Le Conseil de la nation prend part à un forum parlementaire dans le cadre des dialogues méditerranéens

Alger — Le Conseil de la nation a participé jeudi par visioconférence à un forum parlementaire dans le cadre des dialogues méditerranéens consacrés à l'examen des questions liées à l'impact de la pandémie du Coronavirus sur les pays de la Méditerranée ainsi qu'à la sécurité et la stabilité dans la région, a indiqué un communiqué de la Chambre haute du parlement.

A ce titre, le président de la Commission des affaires étrangères, de la coopération internationale et de la communauté algérienne à l'étranger au Conseil de la nation, M. Rachid Boushaba a participé par visioconférence à ce forum parlementaire dans le cadre des "Rome Med Dialogues 2020", à l'invitation conjointe des présidents des commissions des affaires étrangères des deux chambres du Parlement italien, organisés périodiquement par le ministère italien des Affaires étrangères en coopération avec l'Institut italien des études politiques internationales.

Ils ont en outre relevé la nécessité pour la Méditerranée de rester "la mer sûre" et de résoudre pacifiquement les différends à travers les négociations, dans le souci d'assurer la stabilité et la sécurité, sans parler "des initiatives communes qui devraient être prises à l'effet de lutter contre le changement climatique et les menaces à la biodiversité tels les déchets marins dans l'écosystème de la Méditerranée".

Dans son intervention au cours de cette rencontre, le président de la Commission a abordé la conjoncture que connait le monde en raison de la propagation du Coronavirus (Covid-19), laquelle "a imposé une fermeture économique et sociale qui perturbe de nombreux équilibres et menace de ralentir le processus de développement durable dans lequel les pays méditerranéens ont franchi des étapes très importantes".

M. Boushaba a également rappelé aux participants "le progrès majeur qu'a atteint l'Algérie dans la voie de la réalisation des objectifs du développement durable (ODD), en particulier ceux qui répondent aux besoins vitaux des citoyens, grâce à une volonté politique, aux réformes profondes, aux mécanismes institutionnels appropriés et aux énormes investissements publics ainsi qu'à un travail sérieux vers la diversification économique", soulignant que la situation économique et sociale actuelle "requiert la redéfinition des priorités en matière de développement durable, à travers l'orientation des efforts vers les soins de santé et la sécurité alimentaire".

A ce titre, l'intervenant a mis l'accent sur "la nécessité de s'attacher aux nobles principes qui se veulent un acquis pour les peuples du monde, en l'occurrence le droit à l'autodétermination, la décolonisation, la résolution des conflits par des moyens pacifiques et la non-ingérence dans les affaires internes des pays.

Il a par ailleurs salué "toute initiative à même d'opérer un changement qui peut amener en toute sécurité le bassin méditerranéen vers une phase post-épidémique, afin de réaliser la paix, la sécurité, la stabilité et le bien-être pour les peuples de la région", a conclu le communiqué.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.