Ghana: Présidentielle - Une vidéo mettant en cause Nana Akufo-Addo fait polémique

Ghana (illustration), le président sortant Nana Akufo-Addo affronte John Mahama lors du scrutin présidentiel du 7 décembre 2020.

Le candidat du Nouveau parti patriotique est filmé en train de recevoir de l'argent dans une enveloppe. Les images datent de 2016, avant l'arrivée au pouvoir du chef de l'État. Elles sont aujourd'hui au cœur d'une bataille de l'information entre les deux principaux candidats à quelques jours de l'élection présidentielle.

La scène se passe à la maison du président Nana Akufo-Addo, à l'époque encore simple candidat. Dans un bureau faiblement éclairé, on voit un homme et une femme en tenue traditionnelle en train de discuter avec Akufo-Addo.

D'après une enquête de la rédaction du journal Salis qui a publié la vidéo, les deux visiteurs, en lui tendant une enveloppe pleine d'argent, auraient demandé au président d'étouffer une affaire de corruption impliquant le directeur du Département des routes urbaines. Pour son silence, ils auraient payé 40 000 cedi, environ 5 000 euros.

Pour l'opposant John Dramani Mahama, il s'agit tout simplement d'un pot-de-vin. L'affaire montrerait, selon lui, le décalage entre la réalité et la prétendue l'image de chevalier blanc de la lutte anti-corruption que Nana Akufo-Addo a voulu se forger.

Dans l'entourage du président, on crie à la fake news. Pour ses proches, l'argent reçu était en réalité un don. Ils rappellent aussi que la vidéo a été filmée en 2016, avant que le président ne soit élu.

Deux versions s'affrontent donc. Nana Akufo-Addo a-t-il touché un pot-de-vin ? En tout cas, à l'approche de la présidentielle, la publication d'une vidéo potentiellement compromettante pour le chef de l'État tombe plutôt bien pour le candidat de l'opposition.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.