Madagascar: Fonction publique - Des agents renvoyés définitivement

La Fonction publique passe au peigne fin les dossiers des agents dont les soldes sont suspendues. Certains sont renvoyés.

Suite de la suspension effective de soldes de six cent agents de l'État, depuis le mois d'octobre. Près de quarante vont pouvoir récupérer leur poste et leur solde. D'autres sont renvoyés définitivement de la Fonction publique. Laza Rabary, secrétaire général du ministère du Travail, de l'emploi, de la fonction publique et des lois sociales n'a pas donné de chiffres précis, mais il affirme que les renvoyés sont nombreux. « Il est préférable d'attendre que tous ces six cent agents passent devant le Conseil de discipline avant de vous annoncer les chiffres officiels », indique-t-il, hier.

Près de deux cent agents sont déjà passés devant le Codis, selon le directeur général de la Fonction publique, Girard Bernardin Mahadiny. Le MTEFPLS s'active pour terminer cette mission, avant la fin de l'année.

Pour le moment, donc, quarante agents ont pu régulariser leur situation. « On a pu prouver, à travers des dossiers, remis par les directions des Ressources humaines de chaque département ministériel concerné par cette mesure, que ces agents sont réglo vis-à-vis de l'administration publique», indique Laza Rabary. « Le Codis ne signifie pas forcément que des sanctions vont tomber à l'encontre de l'agent. C'est une occasion pour régulariser aussi leur situation », rajoute la source.

Remboursement

Parmi les agents renvoyés, certains vont devoir rembourser les soldes qu'ils ont touchées. Ils ne seront pas les premiers à voir leur solde suspendue ou à devoir rembourser à l'État, les salaires qu'ils ont perçus illégalement. L'État est en train de vérifier la situation de sept mille autres agents.

Les fonctionnaires fictifs génèrent des pertes de plusieurs milliards d'ariary par an, à l'État, selon la Cour des comptes, au mois de novembre. Avec cet assainissement des agents fictifs, le gouvernement pourra économiser jusqu'à 11,4 milliards d'ariary.

Le secrétaire général incite les agents de l'État à toujours régulariser leur situation et leur position. « Lorsque vous effectuez une formation, par exemple, ce qui est de votre droit, vous devez notifier votre directeur de ressources humaines », recommande Laza Rabary.

La suspension de solde peut survenir, à la suite d'une erreur technique au niveau de l'administration, mais une erreur de la part de l'agent pourrait aussi l'effacer de la base de données de son département.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.