Madagascar: Journée mondiale des personnes handicapées - L'éducation inclusive à l'honneur

Des écoles primaires et publiques de la capitale appliquent les classes inclusives pour les enfants en situation de handicap.

Des dons ont été délivrés auprès des élèves de deux EPP, celle d' Ambohidroa et celle d' Ambohimirary. Cette dernière atteste de l'expérience dans laquelle l'intégration des enfants dans la société est possible. Mais elle requiert un changement de perception. Certains élèves qui ont été accueillis au niveau de l'EPP ont brillamment réussi leurs examens.

C'est le cas durant l'année scolaire 2018-2019 et pour la précédente année scolaire. Dans le cas de l'EPP d'Ambohidroa, peu d'enseignants ont pu bénéficier de formation pour dispenser des enseignements spécifiques aux élèves handicapés. « Seulement 9% des enseignants ont reçu une formation adaptée afin d'éduquer ces élèves », explique Hendrisoa Danielle, directrice de l'école primaire publique Ambohidroa. Pour le responsable, un renforcement pédagogique doit être effectué sur les enseignants. L'éducation inclusive a été adoptée depuis 5 ans, selon les explications. Parmi les concernés, des enfants à besoin spécifiques, des enfants vivant avec un handicap moteur, malentendants. « Les classes inclusives partent du 11ème jusqu'au 7è . Dans les classes inclusives, nous pouvons prendre en compte que la classe d'âge a un écart par rapport au niveau physique de l'enfant. Dans les classes ordinaires, une évaluation est effectuée tous les trois mois et jusqu' à la fin de l'année scolaire. Si on constate une évolution, l'enfant est transféré dans la classe ordinaire », enchaîne la directrice.

Amélioration

Dans l'EPP Ambohidroa, quarante élèves sont issus des classes intégrées. Dix élèves sont pris en charge au niveau des classes inclusives.

Le ministère de l'Éducation nationale travaille dans le cadre de l'éducation inclusive actuellement. « Le programme de la direction de l'éducation non formelle s'inscrit de façon à élaborer une intégration des enfants handicapées. En marge de cette célébration, une opération d'appui sera effectuée au niveau de deux écoles, dont l'EPP Ambohidroa, qui applique déjà le contexte de l'école inclusive. Il y a également l'EPP Ambohimirary », explique Rakotonandrasana Jeannot Aimé, directeur de l'éducation non formelle au niveau du ministère de l'Education nationale.

Dans le pays, en raison des budgets et de priorités limitées, seule une minorité d'enfants en situation de handicap a accès à l'éducation. L'investissement dans l'éducation inclusive avec une attention particulière à l'équité est un point d'entrée pour s'attaquer aux obstacles au développement social équitable. Depuis 2012, l'UNICEF agit dans ce sens en fournissant des salles de classe accessibles, ainsi que des meubles et des toilettes séparées.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.