Madagascar: Tanjombato - Mort suspecte d'un jeune homme

Les riverains de la digue Cannibale à Tanjombato ont fait une macabre découverte, hier matin. Ils ont trouvé un homme pendu avec un fil de fer. Mort suspecte.

Lugubre. La nouvelle de la découverte d'un homme sans vie au pied d'une clôture située sur la digue Cannibale, à Tanjombato, est rapidement arrivée aux oreilles des habitants, tôt hier.

Vêtue d'un simple tee-shirt blanc, la victime, âgée de 28 ans, était pendue. Elle avait un fil de fer autour du cou. Elle a été retrouvée agenouillée au sol.

« Je suis sorti le matin quand la vue d' une foule en proie à une grande agitation m'a alerté. A première vue, il n'est pas possible que le jeune homme se soit suicidé. Sa partie inférieure, depuis sa hanche, est toute mouillée. La police est venue le constater », décrit un responsable à la commune de Tanjombato.

Autopsie

« L'endroit où le corps a été découvert est à peu près à six cent mètres de Soavina, mais il appartient encore au secteur de Tanjombato. La digue relie ces deux localités. Sur son premier côté se trouvent des maisons, tandis qu'il n'y en a aucune sur l'autre. Des voleurs à l'arraché se cachent et sévissent dans cette partie déserte », explique le même interlocuteur.

La police de Soavina a été alertée vers 5h. Six éléments se sont dépêchés sur les lieux pour sécuriser le périmètre. Leurs collègues du commissariat central de Tanjombato, de la brigade criminelle, de la police scientifique et technique et un médecin ont fait le constat.

« Suspect parce que les couleurs de la boue tachant son pantalon et de la terre de cet endroit étaient différentes. S'il s'était donné la mort, il aurait dû se débattre jusqu'à ce qu'il rende son dernier souffle. Pourtant, il n'y avait aucune trace au sol », indique un policier.

Avisée, la famille est venue et a permis d'identifier le défunt. « Il était un docker à Anosibe. Nous l'avons vu pour la dernière fois mercredi en fin de matinée. Il allait apporter des marchandises, mais nous ignorons où », raconte un proche.

C'est la famille, elle même, qui a transféré le corps à la morgue de l'hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA). Une enquête suit son cours et l'autopsie sera pratiquée ce jour, suivant les explications d'une source médicolégale. Après, la cause du décès pourrait être qualifiée d'homicide.

« Il y a deux ans, un couple avait également été retrouvé mort à proximité de cette digue Cannibale. Les dépouilles présentaient, à ce moment-là, plusieurs traces de couteau », rappelle le responsable auprès de la commune.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.