Afrique: L'Angola et l'Algérie abordent la question du silence des armes sur le continent

Luanda — Le représentant permanent de l'Angola auprès de l'Union africaine (UA), Francisco da Cruz, a discuté ce jeudi, avec son homologue algérien, Salah Elhamadi, des questions liées à la paix et à la sécurité, dans le cadre de la 14e Assemblée extraordinaire de l'UA sur la thématique «faire taire les armes» sur le continent.

La persistance des conflits dans diverses régions d'Afrique et l'expansion des actions d'extrémisme violent et de terrorisme inquiètent les États membres de l'UA et ont dominé les débats de la 21e Session extraordinaire du Conseil exécutif, tenue mercredi 2 décembre, par visioconférence, lit-on dans une note de la représentation permanente de l'Angola auprès de l'UA.

Le document auquel l'Angop a eu accès indique que les deux diplomates ont également abordé la réforme institutionnelle de l'UA et les élections aux hauts postes de sa commission, prévues en février 2021.

Cependant, en tant qu'ambassadeurs de leurs respectifs pays (Angola et Algérie), ils ont échangé des vues sur la coopération bilatérale.

Francisco da Cruz, également représentant permanent de l'Angola auprès de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique, a, ces dernières semaines, rencontré ses homologues de Libye, de la République arabe sahraouie démocratique, de Estonie et de l'Arménie pour discuter de questions d'intérêt commun.

L'Angola a terminé son dernier mandat de deux ans le 31 mars 2020 en tant que membre du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA), un organe dédié à la prévention, à la gestion et à la résolution des conflits.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.