Cameroun: « Nous sommes prêts »

interview

Erik Essousse, directeur général des Elections.

A 48 h de l'élection des premiers conseillers régionaux au Cameroun, où en est-on avec la préparation matérielle du scrutin ?

Il s'agit d'une élection très importante dans l'histoire de notre pays. Rendu à quelques jours de cette élection, nous pouvons dire que nous sommes fin prêts. Cela veut clairement dire que les listes électorales, les cartes d'électeurs sont prêtes et déjà acheminées sur le terrain. Ce sont pratiquement tous les électeurs des deux collèges électoraux qui sont déjà en possession de leurs cartes. Tout le matériel électoral est déjà acheminé, à savoir les urnes, les isoloirs, l'encre indélébile, les bulletins de campagne et de vote, les enveloppes...

Nous avons également procédé à la formation de notre personnel et des responsables qui vont gérer les bureaux de vote, à savoir les commissions locales de vote, de même que les commissions régionales de supervision qui vont proclamer les résultats dans les régions soixante-douze heures au plus tard. Nous avons déjà acheminé sur le terrain les moyens financiers nécessaires, surtout ceux destinés au paiement des frais dévolus aux électeurs des deux collèges, à raison de 50 000 F par électeur.

Concernant les cartes d'électeurs, la loi indique que la mise à la disposition de ce document se fait au niveau des agences départementales. Des aménagements ont-ils été apportés pour ramener ces cartes au plus près des bénéficiaires ?

Nous y avons pensé. La loi indique en effet que les cartes d'électeurs sont distribuées dans les agences départementales. Au niveau local, les chefs d'agences départementales, ont, selon les circonstances dans leurs localités, prévu de pouvoir les mettre à la disposition des électeurs dans les antennes communales pour que nous atteignions le maximum d'électeurs, surtout les chefs traditionnels qui n'ont pas l'habitude de ce genre d'opérations. Tout se passe bien jusqu'ici. Par ailleurs, nous avons donné des indications précises pour que les cartes non retirées puissent être déposées dans les bureaux de vote le jour de l'élection.

Qu'est-ce que nous attendons dimanche prochain en termes d'électeurs et de bureaux de vote dans les 58 circonscriptions ?

Le collège des conseillers municipaux nous renvoie à 10 236 électeurs. Pour les chefs traditionnels, on dénombre 14 002 électeurs. Nous avons donc un chiffre de 24 238 électeurs pour les deux collèges. Ceux-ci seront répartis dans 117 bureaux de vote pour les conseillers municipaux et 155 bureaux de vote pour les chefs traditionnels. Bien évidemment, il faut comprendre que chaque collège a ses bureaux de vote. De même que les cartes de couleur ne sont pas de la même couleur dans les deux collèges.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.