Cameroun: Mandjou - La décentralisation magnifiée

Le président de la commission départementale de la campagne RDPC, le sénateur Badel Ndanga Ndinga salue l'avènement du transport en commun par bus à Bertoua.

Au lendemain du lancement de la campagne, le sénateur Badel Ndanga Ndinga, président de la commission départementale de la campagne RDPC dans le Lom-et-Djérem, a entrepris des actions de porte-à-porte. Il a été mercredi dans les communes de Bétaré-Oya et Ngoura. Avant, son équipe s'est ébranlée de Bertoua pour Mandjou, à la rencontre des conseillers municipaux de Mandjou, située à la périphérie. La particularité est que l'équipe départementale du RDPC a emprunté le bus de transport public, lancé récemment par le maire de la ville de Bertoua, Jean Marie Dimbélé. Un service dont le tarif est de 100F, ce qui était impossible il y a plus d'un mois pour joindre Mandjou et Bonis.

Pour le sénateur Ndanga Ndinga, c'est la traduction de ce que la décentration est en marche. « C'est le témoignage que le RDPC prend en considération les préoccupations des populations », a-t-il ajouté. « D'abord, je voudrais exalter la politique des Grandes opportunités du président Paul Biya. Je félicite tous ceux qui ont contribué à mettre en œuvre cette politique, ce qui permet aux populations d'assurer une mobilité urbaine aisée », a ajouté Ndanga Ndinga.

Ensuite, l'équipe de campagne a eu une concertation à la salle communautaire de Mandjou, avec les conseillers municipaux, issus du RDPC. Lors des échanges, aucun sujet n'a été éludé : emploi, chômage, insertion économique des jeunes, appui aux jeunes, union des forces vives du département pour le développement... Problème recensés dont, certains pourraient trouver des solutions grâce à l'accélération de la décentralisation. « Nous saisissons cette occasion pour demander à tous les conseillers municipaux de voter à 100% la listes du RDPC. C'est un vote utile », a conclu le sénateur Badel Ndanga Ndinga.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.