Seychelles: 8 des 13 thoniers des Seychelles à quai jusqu'en 2021 après avoir atteint le quota annuel

Environ deux tiers des navires de la flotte de senneurs des Seychelles sont à quai car ils ont déjà atteint leur quota d'albacore alloué pour l'année, a déclaré un haut responsable des pêches.

Les navires restants sont étroitement surveillés par la Seychelles Fishing Authority (SFA), et le directeur général pour la pêche, Vincent Lucas, a récemment déclaré à la SNA que "huit des 13 navires avaient déjà été arrêtés à la mi-novembre".

Les cinq autres seront arrêtés par l'autorité une fois que leur quota alloué sera consommé.

La flotte de senneurs des Seychelles se voit attribuer un quota d'albacore de 33 211 tonnes métriques pour l'année, qui est également réparti entre les 13 navires battant pavillon des Seychelles.

« Les tendances au cours des deux dernières années montrent que si les opérateurs gèrent correctement leur quota en ne pêchant pas trop ardemment pendant le premier semestre de l'année et en prenant des arrêts plus longs au port ou en programmant le service de routine au cours de l'année, le quota peut, dans la majorité des cas , sera utilisé jusqu'en novembre. Certains des petits navires de moins de 2 500 tonneaux bruts sont capables de gérer leur quota de manière plus durable, même jusqu'à fin décembre », a déclaré M. Lucas.

Les limites de capture actuelles d'albacore sont décrites dans la Résolution 19/01, un plan provisoire de reconstitution du stock d'albacore de l'océan Indien dans la zone de compétence de la CTOI. Lors de la 24e session en ligne de la Commission des thons de l'océan Indien, le 2 novembre, aucune mise à jour sur la décision n'a été faite.

En août 2020, les chefs de délégation se sont réunis pour discuter des procédures de la réunion S24 et du traitement des points de l'ordre du jour.

Compte tenu de la limitation de la plate-forme pour la réunion, les chefs de délégation "ont convenu d'éviter les questions qui sont généralement complexes et longues et, dans l'ensemble, incompatibles avec le cadre et le temps disponible de la réunion virtuelle proposée", a déclaré M. Lucas.

Il a ajouté qu'il a été convenu que les membres ne présenteront aucune proposition nouvelle ou révisée de mesures de conservation et de gestion à débattre à la 24e session de la commission.

M. Lucas a déclaré à la SNA que les membres avaient noté que le plan de reconstitution provisoire, conformément aux mesures de conservation et de gestion existantes pour l'albacore, n'atteignait pas son objectif de réduction de 20 pour cent des captures. Le plan reconnaît l'urgence d'inverser la tendance avant que le stock ne plonge davantage vers l'effondrement.

"La préoccupation exprimée par les ONG et les groupes industriels menace les économies des petits États insulaires en développement comme les Seychelles. Les membres ont également convenu de convoquer une session spéciale de la CTOI en mars 2021 pour discuter d'un plan de gestion de l'albacore", a déclaré M. Lucas.

M. Lucas a ajouté que tant que les entreprises étrangères "ne pêchent pas une fois qu'elles ont atteint leur quota, elles sont libres de faire tout ce que l'Etat de leur pavillon les autorise de faire".

"Certains choisissent de faire leur service majeur pendant l'arrêt et se rendent en cale sèche à Maurice ou à Madagascar, tandis que certains restent aux Seychelles et entreprennent un entretien de routine mineur sur l'équipement", a déclaré M. Lucas.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.