Congo-Brazzaville: Les immortelles chansons d'Afrique - « Bon Samaritain » de Papa Noël

Papa Noël est un artiste confirmé du panel des guitaristes atypiques du Congo. Il s'est frotté à la notoriété grâce à son talent ébouriffant. « Bon Samaritain », son œuvre musicale occupe une place importante au palmarès de la musique africaine.

Cette chanson est un avatar d'un projet initié par Mfumu Fylla. C'est grâce à Batamio, directeur général de l'Industrie africaine du disque (I.A.D) que Papa Noël signera, en 1984, cet album en format 33 tours, sous la référence IAD/S 0025. Cet opus a rencontré beaucoup de bouleversement. Quelques artistes qui ont été prévus dès le départ de ce projet n'y ont plus participé. C'est le cas de Céli Bitsou, Gerry Dialugana et Diatho. Pour contourner cette difficulté, Papa Noël jouera toutes les guitares en dehors de la basse qui sera exécutée par Makabi de l'Ok Jazz. Carlyto Lassa réalise le lead vocal. Il est servi par Célio Pambou des Bantous de la Capitale. Freddy Kébano en est l'ingénieur de son.

En l'espace de 6 minutes 31 secondes ponctuées d'une musique séduisante, l'artiste raconte les plaintes d'une femme à son mari qui a changé d'attitudes vis-à-vis d'elle et de leurs enfants. « Likambo nini chéri olingi nini Papy, butu mobimba nga nalala te, présence na yo nécessaire mingi. Matoyi libanda miso mpongi te, ngai moko na ndako nakomi koyenga yenga, kolinga moto ezalaka etumbu, namipesa, simba ngai loboko mobali. Bolingo oyo okoma kosabote, ebanda kala bato nyonso bamona, ta ngai ba tour boni obetela ngai, liboso na dzima yo na libala. Obandi kolanda ngai nanu na 15 ans, lelo namipesa omona ngai zoba ». « Il y a quel problème chéri ? Que veux-tu Papy ? Toute la nuit je n'arrive pas à dormir ta présence est si nécessaire. Mes oreilles sont attentives concernant ce qui se passe dehors, n'ayant pas sommeil, je me mets à errer seule dans la maison. Aimer une personne est comme un châtiment. Je me suis donnée, prends-moi la main. Tu as commencé à me courtiser dès l'âge de 15 ans, aujourd'hui je me suis donnée à toi tu me prends pour une idiote ». En outre, la femme est indignée de savoir qu'ailleurs son mari est considéré comme un Bon Samaritain tandis que ses enfants croupissent dans la misère. Dans ce titre, la voix de Carlyto épouse merveilleusement le texte de Papa Noël et y transmet la mélancolie la plus pure.

Papa Noël, de son vrai nom, Antoine Nedule Montswet, naquit le 29 décembre 1940 à Kinshasa. D'un père originaire du Congo Brazzaville, ressortissant de Mindouli dans le département du Pool et d'une mère originaire du Congo Kinshasa. Sa carrière débute en 1956 avec les éditions Ngoma. En 1958, il remplace Tino Baroza dans Rock-A-Mambo. En 1960, il est au côté de Guy Léon Fylla dans Maquina Loca. En 1961, il intègre Les Bantous de la Capitale qu'il quittera en fin 1963 pour rejoindre l'African Jazz. En 1967, il crée son groupe La Bamboula. Il pilote, en 1973, le projet de la réalisation de l'anthologie de la musique zaïroise. En 1978, il est dans l'Ok Jazz. Après la mort de Luambo, en 1989, il se rend en Europe où il est installé jusqu'à ce jour. En 2013, il a sorti l'album « Color » avec Viviane Arnoux.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.