Algérie: OPEP+ - L'augmentation de la production à partir janvier, une décision qui convient tous

Alger — La décision des pays membres de l'Opep+ de limiter l'augmentation de leur production pétrolière de 500.000 barils par jour (b/j) à partir de janvier 2021 contre près de 2 millions b/j initialement prévus, est une décision qui convient à l'ensemble des pays signataires de la Déclaration de Coopération (DoC), a affirmé jeudi le ministre de l'Energie et président en exercice de la conférence de l'Opep, Abdelmadjid Attar.

Dans une déclaration à la télévision publique à l'issue des travaux de la 12ème réunion ministérielle de l'Opep+, tenue jeudi par visioconférence, M. Attar a précisé que "l'Algérie, le Koweït et l'Azerbaïdjan ont proposé d'augmenter la production pétrolière de 500.000 b/j à partir de janvier prochain, au lieu de 2 millions b/j prévus initialement".

Le président en exercice de la conférence de l'Opep a fait état également d'une série de réunions devant se tenir chaque mois à compter de février prochain, des réunions, a-t-il dit, qui se pencheront sur le suivi des développements de la situation du marché pétrolier pour parvenir progressivement à l'application d'une augmentation de la production de 2 millions b/j. A noter que la réduction de la production de l'Opep passera à la faveur de cette décision de 7,7 mb/j à 7,2 mb/j.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.