Cote d'Ivoire: Bruxelles - Laurent Gbagbo reçoit finalement ses deux passeports

Laurent Gbagbo, l'ex-président ivoirien, lors d'une audience devant la CPI, le 15 janvier 2019.
4 Décembre 2020

Ce vendredi matin, il était précisément 11 heures, dans un grand hôtel de l'avenue Louise à Bruxelles quand l'ancien président ivoirien s'est fait remettre un passeport ordinaire et un passeport diplomatique par deux diplomates ivoiriens.

L'ambassadeur de Côte d'Ivoire à Bruxelles était accompagné d'un envoyé spécial d'Alassane Ouattara venu expressement d'Abidjan pour la circonstance.

Depuis son arrestation d'avril 2011, Laurent Gbagbo n'avait pas de document de voyage.

Pour rappel, il a entamé des discussions avec le pouvoir ivoirien par l'intermédiaire du Premier Ministre Hamed Bakayoko ainsi que deux de ses collaborateurs, Assoa Adou et Sébastien Dano Djédjé .

Notons que le passeport diplomatique ne peut être délivré qu'avec l'accord express du chef de l'État ivoirien Alassane Ouattara qui s'était engagé à œuvrer pour le retour de Gbagbo après le scrutin présidentiel d'octobre dernier.

Ses passeports en poche, Laurent Gbagbo compte rentrer en Côte d'Ivoire dans le courant du mois de décembre. Il a, à ce titre, désigné Assoa Adou, le secrétaire général de son parti, le Front populaire ivoirien (FPI) « pour approcher les autorités compétentes afin d'organiser son retour dans la quiétude conformément à son statut d'ancien président de la République », lit-on dans ce communiqué.

En parallèle, Laurent Gbagbo continue d'exiger la libération des leaders politiques et de la société civile qui ont été interpellés après la présidentielle du 31 octobre. « On ne peut pas emprisonner des leaders parce que ceux-ci ont fait valoir leur droit de dire non à un troisième mandat inconstitutionnel », dénonce-t-il toujours dans ce communiqué. Par la voix de son avocate, Laurent Gbagbo demande leur libération et « le retour sécurisé des exilés » afin de restaurer un climat de confiance.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.