Burkina Faso: Perturbations des cours à Ouaga - Le gouvernement met en garde les auteurs

4 Décembre 2020

«Dans le contexte sécuritaire difficile que connait notre pays, des individus, essentiellement des jeunes portant des cagoules, se déplacent à motos dans des établissements scolaires de la ville de Ouagadougou pour poser des actes de vandalisme et y semer le désordre par des jets de pierre, des perturbations de cours et des scènes d'intimidation diverses.

Ces actes qui constituent des troubles à l'ordre public, compromettent le bon déroulement des enseignements/apprentissages dans les établissements publics et privés touchés et mettent en danger l'intégrité physique des élèves et des acteurs du monde éducatif.

Le Gouvernement condamne avec fermeté ces comportements attentatoires aux principes et règles qui régissent les libertés publiques.

Il rassure la communauté éducative que toutes les dispositions sont prises pour assurer la sécurité et la quiétude dans tous les établissements scolaires pour un bon déroulement des activités pédagogiques.

Le gouvernement met en garde les auteurs desdits actes et fera tout pour qu'ils en répondent devant la justice.

Le Gouvernement invite les parents d'élèves, les élèves, les personnels de l'éducation à œuvrer ensemble pour éradiquer les actes de vandalisme et d'incivisme dans nos établissements.»

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.