Afrique du Sud - La ministre des AE évoque avec l'ambassadeur sahraoui l'agression marocaine à El-Guerguerat

Pretoria — La ministre des Affaires étrangères de l'Afrique du Sud, Mme Naledi Pandor a discuté jeudi avec l'ambassadeur sahraoui à Pretoria, Mohamed Yeslelm Baisat, des relations bilatérales et des derniers développements dans la région après l'agression marocaine, le 13 novembre dernier contre des civils sahraouis à El-Guerguerat, a rapporté l'agence de presse sahraouie SPS.

La rencontre entre la chef de la diplomatie sud-africaine et le diplomate sahraoui a été l'occasion de faire le point sur les derniers développements dans la région à la lumière de l'agression marocaine contre les civils sahraouis et la violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu le 13 novembre à el Guerguarat, a précisé SPS.

M.Baisat a présenté il y a un mois ses lettres de créances au président sud africain, M. Cyril Ramaphosa en tant qu'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire où il a réitéré les liens d'amitié et les valeurs révolutionnaires partagés entre les deux peuples sud-africain et sahraoui, selon SPS.

Pour rappel, l'Afrique du Sud a pris mardi la présidence du Conseil de sécurité de l'ONU. Les questions de paix et de sécurité figurent parmi ses priorités à la lumière des multiples crises sécuritaires affectant diverses régions du monde, notamment sur le continent africain.

En même temps, l'inertie du Conseil de sécurité face aux agressions marocaines à El-Guerguerat est critiquée par les Sahraouis. Dans ce contexte, le représentant du Front Polisario auprès des Nations unies, Sidi Mohamed Omar, a fustigé mercredi passé le Conseil de sécurité de l'ONU qui tarde à prendre des mesures condamnant l'agression marocaine contre les manifestants pacifiques sahraouis à El Guerguerat.

Evoquant la possibilité que les membres du Conseil de sécurité examinent, au cours du mois de décembre, les questions de sécurité et de paix en Afrique - après que l'Afrique du Sud a pris la présidence du Conseil (s'en tenant à sa position soutenant la lutte du peuple sahraoui) - M. Sidi Mohamed Omar a indiqué que "la nouvelle agression du Maroc sur le territoire sahraoui, est une question qui concerne tous les membres du Conseil de sécurité de l'ONU en tant qu'organe qui a la responsabilité exclusive du maintien de la paix et de la sécurité internationales, et non pas d'un pays en particulier".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.