Afrique du Nord: Une ONG suisse salue les actions du Maroc pour le développement du Sahara

L' Organisation non-gouvernementale suisse, "Promotion du développement économique et social" (PDES), a apporté son soutien aux actions légitimes du Maroc pour le développement socioéconomique, l'essor et la sécurité de la région du Sahara. Dans un communiqué, l'ONG qui bénéficie du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC), considère "que les actions menées par le Royaume du Maroc, comme étant dans le respect le plus total des conventions et résolutions onusiennes".

Cette organisation, engagée depuis 2015 dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable de l'Agenda 2030 (ODD 2030), estime que les opérations menées par le Maroc "ont pour seul but la mise en sécurité des citoyens et des populations de la région, dans le total respect des principales conventions internationales des droits humains, inscrites dans la Déclaration universelle des droits de l'Homme de 1948 qui stipule dans son article 1er que tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité".

La PDES relève, en outre, que les récents faits advenus dans le passage frontalier d'El Guerguarat, "ont mis en péril la recherche d'un équilibre démocratique et structuré mené par le Maroc sous la supervision des Nations unies (MINURSO), depuis de nombreuses années et qui se reflète dans les multiples initiatives liées à l'investissement socioéconomique, infrastructurel, énergétique et politique" dans les provinces du Sud du Royaume.

Ces actions ont été saluées positivement par la communauté internationale et ont mené à la reconnaissance des efforts du Royaume par l'ouverture récente de nombreuses représentations consulaires dans les villes de Laâyoune et de Dakhla, fait constater la même source. Pour cette ONG suisse, "les comportements belliqueux verbaux ou physiques (NDLR: du Polisario) sont contraires à tous les principes dérivant des conventions internationales liées aux droits de l'Homme, et se doivent d'être condamnés avec la plus grande fermeté car, à notre sens, ils entravent de manière réelle la sécurité de la région toute entière".

"De ce fait, nous affirmons notre soutien citoyen et nous nous ré-engageons de manière assidue dans des actions civiles et démocratiques vouées à continuer d'œuvrer pour le développement économique, social et aujourd'hui, plus que jamais, environnemental des provinces du Sud du Maroc, dans le cadre de son intégrité territoriale et au service de l'essor économique et social de la région", souligne le communiqué.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.