Cameroun: Réactions du Professeur Jean-Guy Sarkis lors de la clotruré du 2ème édition des Doctorials inter-U

5 Décembre 2020

L'institut français de Yaoundé, a abrité du 30 novembre au 01 décembre 2020, la 2ème édition des DOCTORIALES INTER-UNIVERSITAIRES sous le thème " innovations et transformations organisationnelles en contexte de crise".

À l'issue de cette initiative de la coopération française, qui promeut annuellement le meilleur projet de thèse par le billet d'une bourse de mobilité de 4 mois en France, le professeur Jean-Guy Sarkis, attaché de la coopération scientifique et universitaire de l'ambassade de France a accepté de répondre aux questions de CAMER.BE

au terme de cette deuxième édition des DOCTORIALES INTER-UNIVERSITAIRES qui met en exergue l'excellence de la recherche scientifique universitaire au Cameroun, quelles sont les appréciations que vous faites au vue des différents projets de thèse qui ont été exposés par les doctorants?

J'ai lu des travaux des 21 candidats qui ont concouru à cette grande compétition universitaire . J'estime que ce sont des travaux de très bonne qualité. Nonobstant que ces projets pour ma part, sont très fermés, dans la mesure où les doctorants travaillent uniquement avec leurs encadreurs, Or d'après les canons scientifiques réglementaires, la thèse est une démarche d'ouverture, de collaboration. J'ai cependant été captivé par la pertinence des sujets de ces étudiants et le rapprochement que ces thématiques ont avec le contexte qui prévaut actuellement au Cameroun.

Globalement quel est votre satisfaction à la fin de cette grande messe de la recherche scientifique universitaire ?

Ma satisfaction est immense. Je suis ému que ces doctorants et doctorantes Camerounais aient pu exposer leurs recherches devant la crème de la crème des professeurs chercheurs d'ici et d'ailleurs. Je suis par ailleurs très ravi pour NGOUNGOURE NGOULOURE sorelle, qui est lauréate de cet autre édition des DOCTORIALES INTER-UNIVERSITAIRES. Elle a abbatu un travail considérable notamment avec sa thématique qui table sur " les déterminants du choix du leasing pour le financement des entreprises au Cameroun". C'est tout à fait magnifique dans un contexte où les petites et moyennes entreprises au Cameroun, ( PME) ont des réels soucis de financement. À la lumière de ce concept initié par la coopération française dans le cadre de la valorisation de la recherche dans le paysage de l'enseignement supérieur, je constate que, la jeunesse a Vraiment conscience de sa place et son rôle en rapport avec le climat actuel.

Outre ces DOCTORIALES INTER-UNIVERSITAIRES, Y'a t-il d'autres initiatives en perspective qui renforceraient davantage la recherche universitaire au Cameroun ?

Nous sommes entrain de travailler sérieusement afin que dans le futur, ces DOCTORIALES soient plus axés sous le prisme du collège DOCTORIALS. Comme c'est le cas en science exacte, en mathématiques, en lettre ou encore en informatique. Plus encore, nous mettrons tout en œuvre, afin que ces collègues DOCTORIALS travaillent avec L'AUP dans les arts, les lettres, les sciences humaines et sociales et pour le cas d'espèce, la sélection ce fera au niveau sous régional et régional par les professeurs d'horizons divers. Cette année, nous avions octroyé 6 bourses de mobilité de recherche en science exacte. L'année prochaine, nous ferons mieux en élargissant le champ de récompense des meilleurs projets de thèse.

Professeur Jean-guy Sarkis Quelle est l'appel que vous lancez aux dirigeants de la sous région Afrique centrale pour une maturation et densification du processus de la recherche scientifique de qualité ?

Il s'impose une nécessité de créer un tissu académique régional formalisé, afin de matérialiser le projet de création d'une école doctorale institutionnelle. Plus encore, utiliser toute la compétence de la sous-région avec les problématiques qui s'arriment aux pays qu'elle constitue. Ceci dans l'optique de figurer dans les classements internationaux. Pour une professionnalisation de la recherche sous-régionale, il faut bien plus, peser sur les qualifications des enseignants. Le Cameroun est un pays exemplaire en matière de recherche et d'intellectuels.nous venons d'apprendre par exemple que 8 étudiants Camerounais ont été sélectionnés à la prestigieuse école polytechnique en France.

D'où la nécessité de capitaliser.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.