Maroc: ONU - Le Maroc appelle à faire preuve de solidarité dans l'accompagnement des stratégies de relance post-Covid

New York — Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a appelé, vendredi, la communauté internationale à faire preuve de solidarité dans l'accompagnement des stratégies de relance nationale, notamment celles des pays africains, à l'occasion de la session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations-Unies consacrée à la réponse à la pandémie de Covid-19.

"L'urgence de sauver des vies est toujours là, mais elle se conjugue aujourd'hui à une nécessaire relance économique", a souligné M. Bourita, dans un message vidéo pré-enregistré, diffusé à la salle de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

"Plus que jamais, la communauté internationale est appelée à faire preuve de solidarité dans l'accompagnement des stratégies de relance nationale, notamment celles des pays africains", a insisté le ministre, notant que le défi de la relance qui nous confronte est inédit.

Pour M. Bourita, il ne s'agit plus d'appliquer "de vielles recettes", mais d'élaborer des approches innovantes sur la base des enseignements tirés de la pandémie. "La résilience doit être pérenne", a-t-il dit.

"Elle gagnerait à s'appuyer sur un ordre multilatéral rénové et en phase avec son temps. Ce qu'il nous faut véritablement, c'est un multilatéralisme de responsabilité qui puisse nourrir les actions de l'ONU par des initiatives concrètes et orientées vers les résultats car il s'agit bien d'un événement systémique", a plaidé le ministre.

Evoquant la situation du continent africain, M. Bourita a déploré que l'Afrique paie un lourd tribut à la pandémie. "Pourtant, son relèvement demeure hypothéqué par des difficultés encore plus importantes que dans d'autres continents".

"Faut-il rappeler les niveaux insoutenables d'endettement extérieur, dont le ratio par rapport au PIB dépasse 100 pc dans certains pays africains?", a-t-il dit.

L'adoption d'un cadre commun du G20 pour la restructuration de la dette publique africaine est un pas dans la bonne direction, a-t-il estimé, notant toutefois qu'une approche plus ambitieuse et globale est plus que jamais nécessaire pour ne pas compromettre les efforts considérables des pays africains.

Concernant les efforts du Maroc en matière de lutte contre la pandémie, le ministre a relevé que le Royaume, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a agi avec diligence et responsabilité pour contrôler la propagation de la Covid-19.

"L'approche Royale s'est basée sur l'anticipation, la solidarité, la prévention, la mobilisation de toutes les ressources internes, la recherche de partenariats innovants, et la primauté de la sécurité sanitaire des citoyens, surtout les plus vulnérables", a fait valoir M. Bourita.

Et de rappeler à cet égard que dans une démarche citoyenne et participative et conformément aux Très Hautes Instructions Royales, un fond social pour la gestion de la pandémie du Covid-19 a été mis en place, destiné à atténuer l'impact de la pandémie sur les couches sociales les plus vulnérables, précisant qu'un élan massif de solidarité nationale a permis de le doter de plus de 3,5 milliards de dollars.

Le ministre a également indiqué que sur Très Hautes Instructions Royales, le Maroc mènera dans les prochaines semaines une campagne de vaccination généralisée avec une priorité aux plus vulnérables.

Les efforts nationaux du Maroc ne l'ont pas empêché de rester solidaire avec ses pays frères et amis, a-t-il rappelé, soulignant qu'au plus fort de la pandémie, Sa Majesté le Roi a tenu à envoyer une aide médicale à une vingtaine de pays africains frères en soutien à leurs efforts nationaux contre la Covid-19.

Cette 31è session extraordinaire de l'Assemblée générale de l'ONU, tenue jeudi et vendredi de manière hybride (virtuelle et présentielle), intervient deux mois après la réunion de haut niveau de la 75è session de l'Assemblée générale qui a été aussi dominée par la crise sanitaire que traverse le monde et ses répercussions socio-économiques sur l'ensemble des pays membres.

L'objectif de cette réunion de haut niveau est de galvaniser une action concertée de la communauté internationale pour vaincre la Covid-19.

En effet, avec 1,5 million de morts, plus de 62 millions d'infections à travers le monde, et l'une des plus grandes crises socio-économiques de mémoire d'homme, contenir et se relever de la pandémie du Covid-19 reste aujourd'hui la priorité absolue de la communauté internationale.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.