Congo-Brazzaville: Présidentielle 2021 - La société civile milite pour un scrutin apaisé

Lors de son assemblée générale organisée, le 3 décembre à Brazzaville, la Coordination nationale des réseaux et associations de la société civile pour la gouvernance démocratique et électorale (Coraged) a indiqué qu'elle va déployer 1500 observateurs pour assurer la surveillance de toutes les phases du processus conduisant au scrutin présidentiel de 2021.

Accompagner le gouvernement dans la bonne marche de l'élection présidentielle 2021, telle est la mission que se sont fixées les organisations de la société civile à l'issue de leur dernière assemblée générale ordinaire.

Céphas Germain Ewangui, coordonnateur national de la Coraged, a invité ses collaborateurs à s'armer d'outils nécessaires pour que le scrutin présidentiel se déroule en toute quiétude et dans l'observation stricte des lois et règlements de la République.

« Notre souhait le plus ardent est que cette élection de 2021 soit vécue comme un moment propice où le peuple souverain en toute liberté et dignité exerce ses droits en régime démocratique », a-t-il souligné.

L'accompagnement de la société civile dans la préparation du scrutin présidentiel de 2021 se fera notamment à travers la mise en place d'un plan d'action de sensibilisation et d'éducation à la culture démocratique ; l'opération de révision extraordinaire des listes électorales et la présence des membres de la société civile au sein de l'organe en charge de la gestion des élections et dans des bureaux de vote.

Tous ces efforts, à en croire la Coraged, vont permettre à la société civile de se fixer à la fin des scrutins et de témoigner de la crédibilité ou non de ces processus électoraux auprès des opinions publiques, au plan national et international.

Par ailleurs, la société civile invite les forces vives de la nation à travailler en synergie en dépit de leurs différences évidentes afin que la période électorale à venir ne soit pas une occasion de violences diverses.

Les acteurs de la société civile ont par ailleurs salué le bon déroulement de la concertation politique de Madingou. « C'était un bel exercice de la démocratie où les idées et positions contradictoires se sont heurtées pacifiquement devant une assistance prenant goût au débat politique », a estimé le porte-parole de la Coraged, Habib Bokamba Yangouma.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.