Sénégal: Projet de création de l'agropole sud - Les travaux vont démarrer au mois de janvier

5 Décembre 2020

Le ministre du Développement industriel, des Petites et moyennes industries, Moustapha Diop, a fait face aux députés hier, vendredi 4 décembre, pour défendre le projet de budget de son département. A cette occasion, il a annoncé que les travaux de l'Agropole Sud vont débuter au mois de janvier 2021.

Dans le cadre du développement inclusif et durable, l'Etat du Sénégal a noué un partenariat avec l'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) pour la création d'agropoles. Des études de faisabilités ont ciblé les zones Nord, Centre et Sud. Concernant l'Agropole Sud, les travaux vont démarrer au courant du mois de janvier 2021.

L'annonce a été faite par le ministre du Développement industriel, des Petites et moyennes industries, Moustapha Diop. Il faisait face aux députés hier, vendredi 4 décembre, pour défendre le projet de budget de son département. «L'Acropole Sud est structuré autour d'un module central qui sera installé dans la commune d'Adéane (département de Ziguinchor) et des modules régionaux qui seront implantés à Bignona, Sédhiou et Kolda, en plus des 5 plateformes de collecte qui seront réalisées à Oussouye (région de Ziguinchor), Goudomp, Bounkiling (dans la région de Sédhiou), Vélingara et Medina Yoro Foulah (région de Kolda).

Dans cette optique, la mangue, l'anacarde et le maïs ont été retenus comme filières prioritaires ; tandis que la banane, le lait, les produits forestiers non ligneux constituent les filières complémentaires», a-t-il fait savoir. Le coût global de ce projet est de 56,7 milliards de F CFA, entièrement financé par la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque islamique de développement (BID). Selon le ministre, l'objectif visé par cet agropole est de faire passer la transformation de l'anacarde de 5 à 23% et celui de la mangue de 5 à 58%. «Rien que la transformation des noix et la pomme d'acajou peut générer 933 milliards par an.

L'Agropole Sud va créer 14 mille emplois directs, 35 emplois indirects et 365 ménages seront touchés par les retombées économiques du projet», a-t-il laissé entendre. Aussi, le ministre a informé de la mise en place d'une zone industrielle à Sebikhotane où la mairie a mis à la disposition de l'Agence d'Aménagement et de Promotion de Sites Industriels (APROSI) une superficie de 71 ha, de la construction d'un hangar pouvant abriter 10 petites et moyennes industries à Sédhiou, ainsi qu'un complexe destiné aux femmes transformatrices à Saint-Louis.

A ce propos, il dira que ce complexe comprend 16 fours à béton, 10 hangars et 3 magasins de stockage et emploie présentement 300 personnes. Le budget 2021 du ministère du Développement industriel et des Petites et moyennes industries s'élève à 111.519.452.294 F CFA en autorisations d'engagement et à 10.519.452.294 F CFA en crédits de paiement.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.