Congo-Brazzaville: Où sont passées les campagnes anti-tabac ?

Nombreux sont des fumeurs passifs qui se frottent des mains quand ils apprennent la mesure de la défense de fumer la cigarette sur la place publique ou dans les administrations. La fumée de la cigarette n'abîme non pas que l'organisme du fumeur actif mais aussi celui de son entourage qui hume involontairement l'air qu'il pollue sans être inquiété.

C'est pourquoi, en plus des mesures draconiennes ou dissuasives en rapport avec la mesure sur la lutte anti-tabac, il serait souhaitable d'associer celles-ci à des grandes campagnes de sensibilisation à la manière des grands meetings politiques sur les dégâts que cause la cigarette dans l'organisme humain. Et nous osons croire que, par cette manière, de nombreux fumeurs actifs qui semblent ignorer ou rejeter sciemment les méfaits de la cigarette finiront petit à petit, à force de campagnes ciblées et orientées, à prendre conscience de la dangerosité de la prise de cette « substance ».

A l'occasion de ces campagnes seront projetées des images des organes infectés et détruits par la cigarette ou le tabac. Lors de ces campagnes, ces fumeurs trop dépendants de la cigarette pourront lire et voir sur des banderoles, des dépliants et surtout des mises en scènes théâtrales, des choses extraordinaires faisant état de la façon que le tabac attaque les organes du corps tout en causant d'énormes pathologies. Une chose est vraie, les spécialistes en santé humaine n'ont jamais développé une argumentation traitant des effets bénéfiques du tabac sur l'organisme humain. Mais ce qui est invraisemblable, les fumeurs actifs développent des théories bizarres et avantageuses sur la prise du tabac par l'Homme.

Ces théories peuvent se résumer en ceci : la cigarette éveille la conscience, aiguise l'intuition et accroît l'intelligence, elle brise la honte partout où l'on va. Quelle « bizarrerie sociale » ! La cigarette cause des ennuis à la respiration, à la peau, au cœur, aux yeux, à la fertilité, à la reproduction, à la digestion, au sommeil, aux dents et autres. Oui la cigarette a un impact très négatif au niveau des poumons et l'on estime que 85% des cas de maladies pulmonaires et de cancer du poumon sont causés par le tabagisme.

Dans le même ordre d'idées, la cigarette pour des femmes en état de gestation développe le risque de prématurité et de nourrisson de faible poids à la naissance. La cigarette a aussi un impact sur l'apparence physique : le jaunissement des dents, le vieillissement prématuré de la peau, l'aggravation du rythme et l'intensité de l'asthme. Les fumeurs présentent une voix rocailleuse. Les ORL concernant le nez, la gorge et les oreilles sont plus fréquentes.

Lors de ces campagnes anti-tabac, les médecins qui seront associés pourront directement parler aux fumeurs actifs en mettant l'accent sur le test dit de « Fargerström » pour éviter le degré de dépendance et aider des fumeurs à quitter ce monde. Des spécialistes des sciences sociales et humaines pourront quant à eux insister sur les relations interpersonnelles et intergroupales pour montrer combien la cigarette est un grand destructeur et de l'organisme au plan individuel et sociétal.

Ainsi donc, la meilleure des préventions est de ne pas commencer à fumer, d'où la nécessité de la sensibilisation des enfants dès le plus bas âge. Il est quand même curieux de voir des adolescents dont l'âge oscille entre 15 et 17 ans de « savourer » la cigarette comme si c'était un aliment incontournable pour leur croissance psycho-organique, alors qu'il s'agit là d'un poison destructeur de l'organisme qui ne dit pas son nom. A bon entendeur salut !

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.