Congo-Brazzaville: Suspension des contrôles administratifs - Le ministère du Commerce recadre les choses

Suite à une mauvaise interprétation constatée concernant la suspension, par la coordination nationale de lutte contre la Covid-19, des mesures d'accompagnement des entreprises et l'assainissement de l'environnement des affaires par les commerçants, le ministère recadre les choses.

Dans une circulaire publiée le 4 décembre, le ministre du Commerce rappelle que cette mesure suspensive concerne le contrôle des documents administratifs des structures dûment installées.

« Cette mesure fait l'objet d'une interprétation abusive avec pour conséquence, entre autres, les hausses spontanées des prix des produits de première nécessité et de large consommation ainsi que la vente des produits impropres à la consommation », indique la circulaire.

Pour ce faire, le ministère du Commerce précise que les contrôles des prix, de la qualité et des normes, de la régularité des importations et des exportations des produits, biens et services, demeurent et doivent s'effectuer conformément aux textes en vigueur.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.