Sénégal: Moustapha Samb plaide pour des "ressources conséquentes" pour la SN-APS

Saly-Portudal (Mbour) — Le président du conseil d'administration de l'Agence de presse sénégalaise (APS), Moustapha Samb, a plaidé samedi pour l'allocation de "ressources nouvelles" conséquentes à ce média de service public.

Ces ressources devront permettre d'assurer la modernisation effective de la nouvelle Société nationale de l'Agence de presse sénégalaise (SN-APS) dont les activités vont démarrer en janvier, a-t-il expliqué à l'ouverture de l'atelier d'orientation de la Société nationale "Agence de presse sénégalaise", SN-APS.

"Le président de la République, Macky Sall, qu'il faut remercier, parce que c'est lui qui a initié ce processus en parlant de modernisation [de l'APS]. Donc, le mot modernisation a son sens, parce qu'il faut injecter des ressources nouvelles de manière conséquente, moderniser l'outil de travail, changer radicalement l'environnement du travail dans lequel nous évoluons", a défendu Moustapha Samb.

Il estime également qu'il faut revoir le management qui doit être "beaucoup plus professionnel et performant".

"L'Agence de presse sénégalaise (APS) travaille en amont [...]. Si l'APS ne marche pas, ça va se ressentir sur les autres médias", a-t-il prévenu.

Il a cependant fait état d'une "prise de conscience" des pouvoirs publics qui s'efforcent de "remettre les pendules à l'heure" et faire en sorte que l'APS puisse devenir cette "véritable agence nationale et sous-régionale et respectée en Afrique et dans le monde".

Moustapha Samb a plaidé pour que l'agence nationale soit dotée d'un "siège digne de ce nom". "Il nous faut un siège digne de ce nom, c'est une question d'image, de vitrine, de visibilité. Aujourd'hui, l'APS n'a pas de visibilité", a déploré le professeur Moustapha Samb.

Selon lui, il faut "repositionner" la SN-APS dans son véritable contexte, afin qu'elle puisse "assurer son rôle de façon optimale", en révolutionnant sa plateforme digitale et numérique, en devenant une agence de presse sous-régionale voire continentale, à l'instar des grandes agences.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.