Congo-Brazzaville: Présidentielle 2021 - Le CAR opte pour le recensement administratif spécial

En vue d'une élection présidentielle apaisée en 2021, le Comité d'action pour le renouveau (CAR) que dirige Clotaire Mboussa Ellah a opté, dans une déclaration rendue publique le 5 décembre à Brazzaville, pour un recensement administratif spécial adossé au recensement général de la population et de l'habitation.

Au regard des deux tendances qui se sont dégagées à Madingou, l'une prônant la révision extraordinaire des listes électorales compte tenu des délais qui nous séparent de l'élection présidentielle et l'autre favorable au recensement administratif spécial (RAS), le CAR estime que la dernière proposition est la meilleure.

Pour ce parti politique, même si à Madingou les participants ne se sont pas accordés sur l'élaboration du fichier électoral fiable ni sur le renforcement de la Commission nationale électorale indépendante, le pouvoir se reconnait néanmoins sur ces deux démarches proposées par l'opposition et pense que si l'on s'en tient au RAS qui peut se faire en dix mois, l'élection présidentielle devrait être reportée.

« Cela veut simplement dire que le gouvernement est conscient que si pour une bonne préparation de cette élection, la seconde tendance est tout à fait justifiée et on comprend qu'à trois mois de cette échéance on ne peut rien faire qui puisse apaiser les Congolais. Les délais constitutionnels ne posent pas problème», a déclaré Clotaire Mboussa Ellah avant d'ajouter: « Nous l'avions déjà fait par le passé. On n'a pas pour autant abrogé la Constitution et l'Etat n'a pas non plus cessé de fonctionner ».

Pour cette formation politique de l'opposition, il n'est pas digne de dire que le scrutin doit avoir obligatoirement lieu dans les délais constitutionnels. Il est certes une obligation juridique et constitutionnelle, a-t-il expliqué, mais il faudrait bien que cela soit la bonne option au regard du contexte politique actuel.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.