Sénégal: Gestes barrières - Abdoulaye Diouf Sarr laisse planer la menace de "mesures contraignantes"

Dakar — Le ministre de la Santé et de l'Action sociale appelle les populations à respecter par elles-mêmes les mesures barrières contre le COVID-19, au risque de voir les autorités publiques prendre des mesures contraignantes.

"Je voudrais appeler à la mobilisation et à l'engagement de toutes les populations pour qu'ensemble, nous puissions freiner la propagation du virus par nous-mêmes afin d'éviter la prise de mesures contraignantes", a-t-il déclaré.

Le ministre de la Santé et de l'Action sociale intervenait peu avant le point quotidien sur la situation de la maladie à coronavirus dont 100 nouvelles contaminations ont été annoncés samedi.

Ces nouvelles contaminations portent à 16.397, le nombre de cas de COVID-19 enregistrés au Sénégal depuis le 2 mars, date d'apparition de la maladie dans le pays, pour 15.731 patients guéris et 337 décédés, ce qui fait qu'il reste 328 malades sous traitement, selon le directeur de la Prévention.

La tendance de nouveaux cas de coronavirus est à la hausse au Sénégal depuis quelques semaines, légèrement d'abord avec 20 à 30 cas positifs quotidiens, contre une dizaine les dernières semaines, de plus en plus ensuite jusqu'à atteindre ce samedi 100 nouvelles contaminations.

Mercredi dernier, en Conseil des ministres, le président de la République avait demandé le renforcement des contrôles systématiques du port du masque dans les transports, lieux et établissements publics face au "relâchement constaté et à l'augmentation relative des cas communautaires".

Il a insisté sur "l'impératif de veiller à l'observance des règles et mesures barrières lors des manifestations et rassemblements qui doivent être réduits au strict minimum".

Le ministre de la Santé et de l'Action sociale a fait observer qu'au regard de la hausse des nouvelles contaminations notée ces dernières semaines, le Sénégal n'est pas à l'abri d'une seconde vague.

Il a insisté sur le respect des mesures barrières surtout dans les transports, assurant que les ministères concernées - Santé, Intérieur et Transports -, vont faire prochainement une évaluation "à tous les niveaux" des décisions prises lors de la dernière réunion du Comité national de gestion des épidémies (CNGE).

"C'est pourquoi nous devons rester vigilants et veiller au respect des mesures barrières", a indiqué le ministre de la Santé et de l'Action sociale.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.