Congo-Brazzaville: Affaire Christian Roger Okemba - Le verdict en appel attendu le 22 décembre

Le verdict du procès en appel de l'ancien maire de Brazzaville, Christian Roger Okemba, sera annoncé le 22 décembre prochain par la Cour suprême. Il a été condamné en première instance à cinq ans de prison.

Christian Roger Okemba avait été reconnu coupable, en février dernier, en première instance, des faits présumés de détournement de 1, 250 milliard FCFA destiné à la municipalité. L'ex-maire de Brazzaville a été ainsi condamné à 5 ans de réclusion criminelle et contraint avec son épouse à verser une amende de 200 millions de FCFA à la mairie de Brazzaville.

Conformément aux règles de procédure pénale, les avocats de ce dernier avaient introduit un pourvoi en cassation devant la Cour suprême. Le procès en appel ouvert le 4 décembre a été consacré aux plaidoiries des avocats du ministère public et à ceux de la défense.

Dans son réquisitoire, le collège des avocats de l'Etat a soutenu que Christian Roger Okemba mérite bien cette sentence, conformément aux griefs requis à sa charge au niveau de la Cour d'appel.

De leur côté, les avocats de la défense ont plaidé non coupable pour leur client. Selon eux, Christian Roger Okemba n'a su qu'émettre la demande de crédit auprès des instances habilitées, en tant que gestionnaire de la collectivité locale, mais il n'a pas été l'ordonnateur des fonds. Par conséquent, la défense exige sa libération pure et simple.

Après débat, l'audience a été suspendue. L'ancien maire de Brazzaville, actuellement en détention à la Maison d'arrêt, sera fixé sur son sort le 22 décembre prochain.

Rappelons que six de ses coaccusés avaient été libérés.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.