Afrique: Congo-Banque mondiale - L'essor du numérique et du capital humain à l'université en examen

Le ministre de l'Enseignement supérieur, Bruno Jean Richard Itoua, a échangé le 3 décembre à Brazzaville avec Abdoulaye Seck, directeur des opérations de la Banque mondiale au Congo, au sujet du développement numérique et du capital humain à l'université Marien- Ngouabi.

« Nous avons parlé de notre passion commune pour le développement du capital notamment l'éducation des jeunes congolais, la formation des formateurs, le développement et l'utilisation de la plateforme numérique pour le Congo de demain », a indiqué Abdoulaye Seck.

Un peu plus tard, le ministre de l'Enseignement supérieur a aussi reçu une délégation des membres du Haut conseil national des sages du Congo conduite par Jean Marie Ewengue, son président. Les deux personnalités ont planché sur le recrutement et le paiement des arriérés de salaire des enseignants vacataires de l'université Marien-Ngouabi.

« Le ministre nous a rassuré de la prise en compte de leurs doléances qui sont actuellement en examen. Néanmoins, le pays traverse une crise mais le paiement des arriérés des vacataires n'est pas omis. Par contre, leur recrutement dépend de la masse salariale », a expliqué Jean Marie Ewengue.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.