Cameroun: A la veille des régionales, les Camerounais pensent surtout aux fêtes de fin d'année

Les élections régionales doivent avoir lieu ce dimanche 6 décembre au Cameroun mais la population se préoccupe peu du scrutin. Notamment car ce sont des grands électeurs qui sont appelés à voter et pas la population générale, qui a plutôt en tête l'organisation des fêtes de fin d'année dans un contexte économique difficile.

Ce samedi, le marché central de Yaoundé, la capitale du Cameroun, est en pleine effervescence. L'animation n'est pas due aux élections régionales prévues le lendemain, mais plutôt aux fêtes de Noël, qui ont lieu dans trois semaines.

« Qu'est-ce que les enfants vont manger à Noël ? Il y a les fêtes qui arrivent, la fin de l'année est à deux pas... Les régionales, vraiment, c'est le dernier des soucis, c'est la dernière chose à laquelle on pense en ce moment », raconte un coiffeur dont les pensées sont tournées vers l'organisation du grand repas de famille.

Trouver un petit cadeau pour les enfants, une belle tenue ou encore un sapin, ce sera un peu plus difficile pour ce client cette année, davantage concerné par les difficultés économiques que par le scrutin. « Ce n'est pas ce qui va apporter le changement qu'on attend donc cela nous intéresse très peu. (... ) Avec le Covid-19 qui a bloqué drastiquement l'économie, c'est dur », explique-t-il.

Assis devant sa boutique, un vendeur s'inquiète également des difficultés économiques, qui sont au cœur de ses préoccupations. « La vie coûte cher, il n'y a pas d'argent, pas de travail et beaucoup de problèmes... Les élections, ça ne peut pas avoir d'impact », raconte-t-il. Pour ce Camerounais, ces conseils régionaux sont vus comme un nouvel échelon administratif qui n'apportera pas de changement à leur quotidien difficile.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.