Afrique: Le Conseil de la FAO approuve une nouvelle stratégie relative à la mobilisation du secteur privé

communiqué de presse

L'organe exécutif se dit également favorable au Cadre stratégique proposé pour la prochaine décennie

Rome, le 4 décembre 2020 - Le Conseil de la FAO a clos aujourd'hui sa cent soixante-cinquième session. La nouvelle Stratégie relative à la mobilisation du secteur privé a été approuvée. Les Membres ont également réservé un accueil favorable à l'ébauche du Cadre stratégique 2022-2031 et du Plan à moyen terme 2022-2025.

Le nouveau Cadre stratégique est centré sur le principe stratégique qui consiste à ne laisser personne de côté, en s'appuyant sur des systèmes alimentaires durables, inclusifs et résilients qui permettent d'améliorer la production, la nutrition, l'environnement et les conditions de vie.

Ancré dans le Programme 2030, il est guidé par les ODD 1 (éliminer la pauvreté), 2 (éliminer la faim) et 10 (réduire les inégalités en vue d'apporter des améliorations sur les quatre fronts susmentionnés).

Dans le rapport final, adopté à l'unanimité, les Membres ont pris note du fait que le Cadre stratégique «s'appuyait sur la dynamique et les harmonisations qui s'opéraient déjà au sein de l'Organisation, notamment les réformes structurelles, l'Initiative Main dans la main et le Programme d'intervention et de redressement dans le contexte de la covid-19».

«C'est une importante marque de confiance, non seulement en l'objectif que nous voulons atteindre mais aussi en la démarche que nous adoptons pour y parvenir», a déclaré le Directeur général de la FAO, M. Qu Dongyu, dans son allocution de clôture.

M. Qu a insisté sur «le processus de consultation inclusif et transparent que nous avons mis en place en vue d'élaborer le nouveau Cadre stratégique», processus que le Conseil a salué dans son rapport. C'est «un moyen de renforcer l'adhésion et, par la suite, de favoriser les contributions volontaires», a-t-il ajouté.

M. Qu a remercié toutes les délégations de leurs précieuses contributions et de leur participation active à la session.

Le Directeur général s'est félicité que le Conseil ait approuvé la nouvelle Stratégie de la FAO relative à la mobilisation du secteur privé, en précisant que «[s]a plus grande priorité [était] de bâtir une Organisation qui soit efficace, transparente et inclusive, y compris dans sa manière d'ouvrir le dialogue avec le secteur privé et les autres institutions non gouvernementales avec lesquelles elle travaille».

Le Conseil s'est réjoui de l'importance accordée à un processus plus inclusif et plus volontariste de collaboration avec le secteur privé, fondé sur la confiance mutuelle, et a souligné le rôle des micro, petites et moyennes entreprises, compte tenu des différents contextes régionaux, nationaux et locaux.

Le Directeur général a promis de tenir les Membres informés de la mise en œuvre de la stratégie et s'est référé également à d'autres aspects des travaux de la FAO mentionnés dans le rapport du Conseil.

«Votre appui à nos initiatives en cours, telles que l'Initiative Main dans la main et notre programme d'intervention face à la pandémie de covid-19, est dûment noté et nous incite à redoubler d'efforts, en collaboration avec vous tous, pour venir en aide aux personnes vulnérables, aux agriculteurs, aux jeunes et aux femmes, aux citoyens et aux internautes du monde entier», a déclaré le Directeur général.

M. Qu a précisé qu'il s'agissait de la troisième session du Conseil depuis qu'il avait pris ses fonctions, en août 2019, et de la deuxième tenue en visioconférence en raison des restrictions liées à la covid‑19.

«Nos organes directeurs sont maintenant entrés de plain-pied dans l'ère numérique», a déclaré le Directeur général, tout en remerciant de leurs efforts tous les employés de la FAO qui ont adapté leurs méthodes de travail aux exigences qui se sont fait jour au cours de cette «année particulièrement difficile». Dans ce contexte, il a évoqué l'intervention de l'organisme représentant le personnel pendant la session du Conseil et a remercié les représentants du personnel de leur participation positive et dynamique, qui avait contribué à un esprit de solidarité.

«Nous avons un but commun, qui est de préserver la sécurité et le bien-être de nos employés et de faire en sorte que notre dialogue ouvert et constructif se poursuive», a déclaré le Directeur général.

Le Président indépendant du Conseil, M. Khalid Mehboob, a remercié les Membres de leurs contributions. Il a également félicité le Directeur général, en soulignant que «sa transparence et son ouverture à l'égard des Membres [étaient] sans précédent» et s'étaient manifestées à toutes les réunions informelles ou officielles, y compris aux sessions des conférences régionales qui s'étaient tenues ces trois derniers mois.

Par ailleurs, le Président indépendant du Conseil a fait remarquer que, sous la direction de M. Qu, les innovations, y compris celles ayant trait aux réunions des organes directeurs de la FAO, et les efforts déployés pour préserver le bien-être de tous les employés de la FAO «ont tous été sous-tendus par une communication améliorée, à laquelle nous nous sommes tous montrés favorables en cette période difficile de pandémie».

Enfin, le Conseil a examiné le Rapport annuel du Conseil d'administration du PAM sur ses activités en 2019 et a élu six membres de ce Conseil d'administration pour la période allant du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2023.

Le Conseil est l'organe exécutif de la Conférence de la FAO. Il est composé de 49 Membres et se réunit au moins quatre fois entre les sessions de la Conférence. Il exerce en particulier des fonctions en rapport avec la situation de l'alimentation et de l'agriculture dans le monde et les questions y relatives, ainsi qu'avec les activités de l'Organisation, en cours et en projet, y compris le Programme de travail et budget, les aspects administratifs, la gestion financière et les questions constitutionnelles.

Plus de: FAO

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.