Soudan: Hamdok - Soudan, Égypte et Éthiopie sont d'accord sur 90% des questions du barrage de Renaissance

Khartoum — Le Premier Ministre Abdalla Hamdok a déclaré que l'Égypte, le Soudan et l'Éthiopie se sont mis d'accord sur 90% des questions concernant le barrage de la Renaissance Ethiopien et que les sujets restants nécessitent plus de discussions et de décisions politiques.

Le journal Egyptien Ahram a dit que les remarques de Hamdok sont venues lors d'une interview avec le Journal Privé Egyptien Al-Shorouk.

Le journal a déclaré que Hamdok a affirmé que la position du Soudan sur la question du barrage de la Renaissance est claire, ce qui est le dialogue pour résoudre les disputes et parvenir à un accord qui accorde les trois pays le droit de bénéficier des rivières et de l'eau en tant que droit naturel.

Par ailleurs, le journal a dit que Hamdok a déclaré que le Soudan et l'Égypte ont coopéré dans les domaines de la santé, de l'électricité et des infrastructures, affirmant qu'ils ont franchi des grands pas.

Hamdok a évoqué un accord bilatéral pour établir une ligne de chemin de fer entre Alexandria et Khartoum et un accord sur les projets d'électricité où les réseaux électriques égyptiens et soudanais étant officiellement reliés à une tension de 220 KV, notant qu'il existe de propices opportunités de coopération avec l'Égypte dans les domaines de l'agriculture et de bétail.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.