Cameroun: Douala Digital Show - Public et privé en numérique

Des axes de cette coopération faisaient partie des échanges de la 2e édition de l'évènement bouclé samedi à Douala.

Amélioration du service public, digitalisation du système de santé, rapprochement de l'administration locale du citoyen, meilleure visibilité des territoires sur leur planification, accompagnement de l'initiative privée, du secteur de la finance, des affaires, etc. L'acteur public était l'une des vedettes de la 2e édition du Douala Digital Show. Evènement Tech qui s'est déroulé les 4 et 5 décembre 2020 à l'hôtel Akwa Palace, dans la cité économique camerounaise.

Evènement qui a réuni acteurs privés et administrations publiques, société civile, avec au cœur des échanges plusieurs sujets liés à l'actualité, aux défis de développement socio-économique du pays, surtout dans un contexte remodelé par l'impact du Covid-19. Une démarche assumée par Diane Audrey Ngako, promotrice du Douala Digital Show (DDS) : « Pour nous, c'est vraiment important d'avoir un melting-pot et c'est pour ça qu'on dit que Douala Digital Show c'est le carrefour des acteurs du numérique et du digital au Cameroun. » Un carrefour qui est revenu, à travers des conférences et ateliers associant des experts en salle et en ligne, sur des thèmes comme la digitalisation des entreprises et administrations camerounaises, dans le secteur de la bancassurance, l'importance de la cyber-sécurité dans la transformation digitale, data et santé, l'intelligence artificielle en Afrique, les femmes et la Tech...

La digitalisation donc, une nécessité. Pour Steve Tchouaga, chef de cellule Développement et Innovation chez Camtel : « Sans la digitalisation, le Cameroun serait à la traîne et je suis content que dans le nouveau SND30, la digitalisation ait une place importante. Pareil dans le livre blanc du Gicam sur comment relancer l'économie. Tous les acteurs en parlent. Ça veut dire qu'à un moment donné, il y a un intérêt. Et c'est une question de survie (... ) », explique-t-il. Avant d'ajouter qu'aujourd'hui, « on est obligé d'avoir une gestion inclusive des affaires, du citoyen et finalement des entreprises parapubliques comme Camtel. Ça veut dire que digitaliser c'est donner la voie et la possibilité d'interagir avec nos clients, nos administrés pour mieux les servir. Le but c'est d'être compétitifs. »

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.