La Conférence économique africaine s'ouvre sur des appels à des solutions africaines aux défis de la Covid-19

8 Décembre 2020

Addis-Abeba — L'édition 2020 de la Conférence économique africaine (AEC) organisée virtuellement, s'est ouverte ce mardi avec des appels aux décideurs politiques, chercheurs, partenaires de développement et champions du changement de politique du continent leur demandant de concevoir des solutions afin de garantir que l'Afrique bâtisse pour l'avenir après la pandémie de coronavirus.

Prenant la parole lors de la cérémonie d'ouverture de la réunion annuelle, qui a pour thème, « L'Afrique au-delà de la COVID-19 : Accélérer vers un développement durable inclusif », les hauts responsables de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), de la Banque africaine de développement (BAD) et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) conviennent que le principal défi de l'Afrique est maintenant de savoir comment mieux bâtir plus solide et ramener le continent sur la voie du développement durable.

« À cette fin, je suis convaincue que vos travaux de recherche fourniront des solutions et des informations innovantes aux décideurs. Je suis convaincue que l'Afrique dispose d'une variété de bonnes pratiques et de leçons tirées de la lutte contre cette pandémie à partager avec le monde et à améliorer le bien-être de notre bien-être collectif dans cet espace moderne interconnecté », déclare la Secrétaire exécutive de la CEA, Vera Songwe, s'adressant aux universitaires et jeunes chercheurs sélectionnés pour présenter leurs recherches axées sur des solutions aux responsables politiques et aux décideurs lors de la conférence.

« Nous nous réjouissons a l'idée de recevoir vos délibérations au cours des trois prochains jours, afin de partager vos perspectives analytiques, vos conclusions et, plus important encore, comment les pays africains peuvent rebâtir plus solide et aller de l'avant, en évitant les pièges provoqués par la COVID-19. Il n'a jamais été aussi important de se concentrer sur l'Agenda 2030 et les objectifs tels qu'ils nous sont présentés que maintenant ».

S'exprimant au nom du président de la BAD, Akina Adesina, Hanan Morsy, Directrice du Département de la politique macroéconomique, des prévisions et de la recherche, déclare pour sa part que la Banque africaine de développement, en collaboration avec les institutions régionales, est résolue à bâtir un système de défense sanitaire résilient et tourné vers l'avenir pour l'Afrique.

« La pandémie actuelle offre l'occasion de tester et d'améliorer la capacité de réaction et d'adaptation de la région. Au fur et à mesure que la connaissance du virus évolue, l'Afrique doit apprendre rapidement et accroître sa résilience, en convertissant ses connaissances en recherche politique et en orientations opérationnelles qui en résultent », dit-elle.

S'exprimant sur la façon dont l'AEC est devenue une tradition sur le continent, Ahunna Eziakonwa, du PNUD, indique que c'est un endroit où la CEA, la BAD, le PNUD et la Commission de l'Union africaine réunissent des économistes de premier plan pour discuter des principales questions de développement sur le continent.

« C'est un véritable lieu d'excellence et d'érudition qui, au fil des ans, s'est avéré essentiel pour trouver des solutions pour l'Afrique que nous voulons », affirme-t-elle, ajoutant que les femmes et les jeunes africains attendent la nouvelle Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) pour commencer et changer leur vie.

L'un des temps forts de la cérémonie d'ouverture concerne l'allocution de la Président éthiopienne, Sahle-Work Zewde où elle exhorte l'Afrique à puiser dans « ses valeurs panafricaines séculaires en plus de solutions basées sur l'analyse conventionnelle » pour répondre à la COVID-19 et pour mieux progresser.

La Présidente Zewde souligne que « les réponses et les plans de l'Afrique pour rebâtir plus solide en pleine pandémie de COVID-19 vers une trajectoire de développement durable doivent contenir des aspects sur la dimension genre au cœur. C'est avec plaisir que je note qu'au sein de cette Conférence économique africaine, un espace a été prévu pour présenter les femmes africaines au leadership et reconnaître le rôle de celles-ci en tant que concepteurs et promoteurs de politiques, plutôt que de simples bénéficiaires.

L'édition 2020 de l'AEC, organisée conjointement par la BAD, la CEA et le PNUD, se déroule virtuellement du 8 au 10 décembre.

Depuis sa création en 2006, la conférence a favorisé le dialogue et l'échange de connaissances sur les divers problèmes et défis auxquels l'Afrique est confrontée.

Publié par :

La Section des communications

Commission économique pour l'Afrique

BP 3001

Addis-Abeba (Éthiopie)

Tél. +251 11 551 5826

Adresse électronique : eca-info@un.org

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.