Congo-Kinshasa: cVDPV2 - L'Equateur et la Tshuapa, deux provinces du nord de la RDC lancent une campagne massive de vaccination visant plus de 960,000 enfants de moins de 5 ans après l'épidémie d'Ebola.

Les deux provinces du bloc 2 du nord de la République démocratique du Congo (RDC) ont commencé mercredi 09 décembre à vacciner un total de 961, 941 enfants de 0 à 59 mois contre le poliovirus dérivé de la souche vaccinale de type 2 (cVDPV2), dans un effort visant à stopper la circulation et à éradiquer cette épidémie qui a démarré en 2017 en RDC, alors que le pays a été certifié exempt du poliovirus sauvage (PVS) depuis 2015.

MBANDAKA, 09 DECEMBRE 2020. La campagne de trois jours, organisée par le ministère de la Santé avec l'appui technique de l'OMS et de l'UNICEF ainsi que de plusieurs autres partenaires de l'initiative mondiale de lutte contre la polio, intervient dans un contexte de la pandémie de COVID-19 touchant également les deux provinces concernées. Au cours de ce premier passage, quelques 3,177 équipes de vaccination (1,766 pour l'Equateur et 1,411 pour la Tshuapa) observeront des mesures barrières strictes telles que le lavage régulier des mains et le port de masques, afin d'assurer la sécurité des enfants et des parents qu'ils visiteront, suivant la stratégie du porte-porte.

La province de l'Equateur, qui a vaincu le 18 novembre 2020, la 11ème épidémie de la maladie à virus Ebola de la RDC, est désormais "à l'avant-garde des activités de vaccination supplémentaires et fera tout pour que ses 534 829 enfants ciblés dans les 18 zones de santé soient tous vaccinés contre cette maladie invalidante qu'est la polio," a déclaré M. Boloko Bulumbu, gouverneur de l'Equateur lors du lancement à Mbandaka de cette campagne de vaccination.

Pour ces deux provinces du bloc 2 concernées la vaccination en cours, plus de 1,106, 240 doses de vaccins (VPOm2) ont été déployées dans toutes les 30 zones de santé (18 dans l'Equateur et 12 dans la Tshuapa). "Aux équipes de vaccination et organisations à base communautaire mobilisées, je voudrais vous encourager à donner le meilleur de vous-même tout au long de cette activité pour qu'aucun enfant, quels que soient son lieu de résidence, sa culture, son appartenance ou sa classe sociale ne soit oublié et que son immunité soit continuellement renforcée," a indiqué le Dr Mohamed Ousmane Coulibaly, coordonnateur des partenaires dans la riposte à l'épidémie de polio en RDC, parlant au nom du Chargé du Bureau de l'OMS en RDC, le Dr Amédée Prosper Djiguimdé.

Depuis quatre ans, des cas de cVDPV2 sont régulièrement enregistrés en RDC dont 22 (en 2017), 20 (en 2018), 89 (en 2019) et 72 (en 2020). A elle seule, la province de l'Equateur a enregistré 37 cas de cVDPV2 en 2020 au moment où elle était également confrontée aux épidémies d'Ebola (juin-novembre 2020) et de COVID-19. "En dépit du contexte de la pandémie de COVID-19, le lancement de ce premier passage de la campagne de riposte marque une étape supplémentaire franchie par les autorités nationales et les partenaires déterminés à vaincre la polio en RDC, après l'expérience des deux premiers passages conduits avec succès dans la ville-province de Kinshasa et dans les provinces de Maï-ndombe et Tshopo, en octobre et en novembre 2020," a insisté le Dr Coulibaly.

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.