Egypte: Les gouvernements européens ont une responsabilité partagée dans la situation désastreuse des droits humains en Égypte

Le président Emmanuel Macron à gauche et son homologue égyptien, Al Sissi
communiqué de presse

Tribune de Kenneth Roth parue dans Le Monde, à l'occasion de la visite en France du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi

Le dictateur égyptien Al-Sissi durcit de plus en plus son régime mais sait toucher la corde sensible des intérêts européens en se présentant comme un rempart contre le terrorisme et les migrations, un ami d'Israël et un insatiable acheteur d'armes, explique le directeur exécutif de Human Rights Watch dans une tribune au « Monde ».

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi profite de cette période de fortes turbulences mondiales pour renforcer la répression implacable qui est sa marque de fabrique. Depuis sept ans qu'il est au pouvoir, des dizaines de milliers de personnes ont été détenues pour des motifs politiques, souvent dans des conditions abominables ; les personnes LGBT [ lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres], les militantes des droits des femmes et les influenceurs actifs sur les réseaux sociaux sont arrêtés en victimes d'abus.

La torture est devenue systématique, et la force létale est utilisée à tout va. La dernière action en date de son gouvernement a été d'arrêter et de détenir le directeur et deux responsables de l'une des dernières organisations indépendantes qui continuent de dénoncer la répression, l'Initiative égyptienne pour les droits personnels (EIPR). Ils ont été libérés le 3 décembre, mais les accusations criminelles n'ont pas été abandonnées, et les avoirs de l'EIPR restent gelés.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X