Afrique: ART visuel - Fanta Diarra, la photographe du bien-être universel

La jeune malienne est inspirée par les faits quotidiens liés à son environnement et au continent africain.

Artiste engagée sans frontière, Fanta Diarra milite pour un monde meilleur à travers ses toiles, en termes d'humanisme et de préservation de l'environnement. A la tête « Diam art », une structure centrée sur la photographie et la mode, la photographe préside aussi l'association femmes fortes et arts du Mali qui réunit des femmes artistes peintres, photographes, danseuses et musiciennes

Cette artiste dont la qualité des œuvres laisse transparaitre un savoir-faire original appréhende le monde à travers une vision qui caractérise le bien-être et l'intérêt commun. Dans sa démarche artistique, elle place l'homme et l'environnement au centre de son art.

Par ailleurs, en août dernier avec son exposition « Garde-les », l'artiste se lança dans une quête d'équilibre mental. Une démarche psychanalytique qui invite à se souvenir des êtres chers. « Ces images parlent de chacun de nous, car on a tous perdu un être qui nous est cher dans la vie. Donc l'existence de leur objet maintient le souvenir », a-t-elle expliqué.

Ses œuvres réalisées s'inscrivent dans une démarche partant du mal ou ce qui fait mal pour exprimer le beau, la joie, afin d'amener la population africaine à prendre conscience.

Avec sa série de quinze œuvres photographiques au format 30/45 de portraits de jeunes filles, intitulée « L'Afrique en mode yougou-yougou ou l'Afrique en mode friperie », exposée en 2019, Fanta Diarra dénonçait le phénomène d'importation de la friperie qui met en désarroi la production textile africaine. « A travers les images, je voulais attirer l'attention du public sur ce phénomène de friperie qui envahit nos marchés, rues et places publiques au détriment du développement local », a-t-elle décrié.

Originaire de la ville du Ségou au Mali, Fanta Diarra n'est pas à son premier coup d'essai. Elle a déjà participé à plusieurs expositions collectives et individuelles. Ses œuvres sont exposées au Mali, au Burkina Faso, au Maroc, en France, au Liban...

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.