Maroc: L'Assemblée nationale de l'Equateur soutient les efforts du pays en faveur de la stabilité de son environnement régional

10 Décembre 2020

Le président de l'Assemblée nationale de l'Equateur, César Litardo Caicedo, a affirmé mardi à Rabat que l'institution législative apporte son soutien aux efforts du Maroc en faveur de la stabilité de son environnement régional.

Au cours de ses entretiens avec Hakim Benchamach, président de la Chambre des conseillers, il a relevé que le respect de la souveraineté des pays et la non-ingérence dans leurs affaires intérieures figurent parmi les piliers de la politique étrangère de son pays, exprimant "l'appui de l'Assemblée nationale de l'Equateur à la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU adoptée le 30 octobre 2020, ainsi qu'aux efforts du Maroc pour assurer la stabilité de son environnement régional à travers son intervention pacifique".

Cette intervention pacifique "respecte le droit international et les mécanismes de coexistence pacifique et de développement des peuples en ce sens qu'elle vise à garantir la liberté de circulation civile et commerciale avec l'Afrique", a dit le responsable parlementaire cité dans un communiqué de la Chambre des conseillers.

Concernant l'évolution de la situation aux frontières maroco-mauritaniennes, César Litardo Caicedo a indiqué avoir reçu, lors d'une précédente rencontre avec Hakim Benchamach à Quito, une note détaillée sur la réalité historique du conflit ainsi que les évolutions et les nouveautés du dossier. Il a, d'autre part, souligné l'importance des efforts du Royaume dans le soutien et le renforcement des relations entre les pays du Sud, particulièrement entre l'Afrique et l'Amérique Latine.

De son côté, Hakim Benchamach a déclaré que le Maroc n'a épargné aucun effort pour ouvrir la voie à une solution diplomatique en alertant la communauté internationale et les Nations unies sur la gravité des actes criminels des milices du Polisario et le danger qu'ils font peser sur la sécurité et la stabilité régionales.

"Après avoir fait preuve de retenue et de patience et face à la fermeture du passage frontalier à cause des agissements et des acte de banditisme des milices, le Maroc n'avait d'autre choix que de s'acquitter de son devoir légitime pour sécuriser le passage et restaurer la libre-circulation civile et commerciale, sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d'état-major général, pour rétablir la liberté de circulation au niveau d'El Guerguarat pacifiquement, sans tirer une seule balle et sans représenter aucune menace pour la sécurité des civils", a estimé le président de la Chambre. Rappelant à cet égard l'entretien téléphonique de S.M le Roi avec le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres le 16 novembre, Hakim Benchamach a relevé que le Royaume continuera à soutenir les efforts d'Antonio Guterres dans le cadre du processus politique, "qui doit être repris sur la base de critères bien définis en associant les véritables parties à ce conflit régional, afin de parvenir à une solution réaliste et réalisable dans le cadre de la souveraineté du Royaume du Maroc".

Lors de cette entrevue, qui a été l'occasion d'examiner d'autres sujets d'intérêt commun et les moyens à même de promouvoir les relations entre les deux institutions législatives, César Litardo Caicedo était accompagné du président du groupe d'amitié Maroc-Equateur, José Serrano Salgado, en présence des membres de ce groupe à la Chambre des conseillers.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X