Sénégal: Bambey / Lutte contre les conflits fonciers - Baba Garage se dote d'un plan d'occupation et d'affectation des sols (POAS)

12 Décembre 2020

La commune de Baba Garage, dans le département de Bambey, met en œuvre son Plan d'occupation et d'affectation des sols (Poas) pour une durée de 5 ans. Cet outil de planification de la gouvernance foncière qui vise à prévenir les conflits entre acteurs qui interviennent dans la gestion foncière au niveau de cette commune a été réalisé grâce à l'appui de Sos Sahel International Sénégal.

Pour anticiper sur un éventuel conflit foncier entre éleveurs et agriculteurs ou simple usagers, la commune de Baba Garage met en place un Plan d'occupation et d'affectation des sols (Poas). Le haut-conseiller Modou Sarr Ndiaye, maire de la commune de Baba Garage, explique : «nous rencontrons beaucoup de difficultés que seul le Poas peut résoudre. Il y a souvent des difficultés entre éleveurs et agriculteurs. Il s'agit de difficultés de gestion des terres ou des difficultés d'emplacement de certaines de nos infrastructures. Parfois, tu as envie de mettre un poulailler quelque part, on s'y oppose parce qu'il peut gêner les populations. Il y a des gens qui ont parfois envie de mettre quelque part des animaux, on leur dit ce n'est pas le lieu indiqué. Tout cela ce sont des difficultés parce que c'est de l'anarchie. Ce plan nous permettra de lutter contre cette anarchie que nous avons notée. Cet outil de planification est l'expression d'un besoin de la commune à l'endroit de son partenaire Sos Sahel International Sénégal», confie le maire de la commune.

Mme Fatou Kiné Tall, la Directrice exécutive de cette structure, par ailleurs responsable des projets à Sos international Luxembourg déclare : «le Poas est un outil de gestion foncière qui aide la collectivité territoriale à faire de la bonne gouvernance, à gérer les conflits fonciers qu'on est en train de vivre tous les jours et qui conduisent souvent à des drames. Sos Sahel International Sénégal est partenaire de la commune depuis plusieurs années. Nous avons eu à financer deux projets consécutifs.

Maintenant, nous en sommes au 3ème projet pour la commune», précise Mme Tall. Et le consultant Cheikh Guissé d'ajouter que «le Poas est un outil d'aide à la prise de décision dont le but est de contribuer à l'apaisement du climat social à travers l'édition de charte et de règles, l'élaboration d'outils de sécurisation foncière pour faciliter l'entente entre les différentes pratiques foncières c'est-à-dire toute activité qui utilise l'espace foncier. Il s'agit de l'élevage, l'agriculture, l'habitat ou l'immobilier», souligne-t-il.

Le Directeur de l'Agence régional du développement (Ard) de Diourbel veut que cette phase pilote soit élargie aux autres communes. «Nous avons quelques partenaires telle que Agrisud International qui est disposé à nous accompagner pour, après l'expérience réussie de Baba Garage, qu'on puisse passer à l'échelle parce que le Poas, c'est un document très important en matière de planification et de maîtrise foncière», fait-il remarquer.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X