Cameroun: Port du masque - Le rappel nécessaire

Le Dr Georges Alain Etoundi Mballa, a redit le caractère obligatoire de cet accessoire de protection au cours du point de presse quotidien.

Les professionnels de la santé sont aux abois. Ils déplorent chez les populations, le relâchement total des mesures barrières par les populations. Le port systématique du masque de protection, le lavage ou la désinfection des mains, la distanciation physique sont des gestes qui n'existent plus depuis un moment dans les habitudes des Camerounais. « Ces attitudes que nous adoptions nous ont permis contenir la propagation du virus et de réaliser des performances remarquables », a rappelé le Dr Georges Alain Etoundi Mballa, directeur de la lutte contre la maladie, les épidémies et pandémies au ministère de la Santé publique. Selon lui, le non-respect des mesures barrières est la résultante de la récente découverte des poches de circulation du Covid-19 engendrant de nouveaux cas de contamination.

La situation épidémiologique globale au vendredi 11 décembre fait état d'un cumul de 25 087 cas positifs, avec 793 cas actifs, 443 décès et 23 851 personnes guéries. Une situation qui interpelle tous les acteurs impliqués dans la lutte contre cette maladie et au premier rang les populations, lesquelles sont invitées à renouer avec les bonnes habitudes afin d'empêcher la généralisation des flambées de contamination. « Sur ce point, l'un des réflexes systématiques à reprendre est le port du masque de protection. Car faut-il le rappeler, le port du masque dans les lieux publics reste obligatoire. Que chacun d'entre nous dispose d'un masque en sortant de chez lui. Qu'il n'oublie pas de se laver les mains avant de le porter. Et surtout, de bien le porter sans le manipuler », a conclu le Dr Georges Alain Etoundi Mballa.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.