Cameroun: Ostende rompt le contrat de Fabrice Ondoa pour avoir organisé chez lui un lockdown party

15 Décembre 2020

Le KV Ostende rompt le contrat de Fabrice Ondoa pour son non-respect des mesures sanitaires.

La police de la ville d'Ostende en Belgique, appelée dans la nuit de samedi à dimanche en raison de nuisances sonores, a mis fin à une fête clandestine organisée dans l'appartement de Fabrice Ondoa.

Selon les médias belges qui font état de ce manquement de la part du gardien de but camerounais, il s'est avéré que lors de cette fête clandestine alors que le couvre feu bat son plein en Belgique entre 22h et 6 h du matin, une dizaine de personnes ne respectaient pas les mesures en vigueur pour lutter contre le coronavirus. La police a dressé onze procès-verbaux.

Ce mardi, révèle la radio télévision nationale Belge, le gardien de but de 24 ans a été mis à la porte par le club côtier (Ostende) pour non respect des règles sanitaires.

Le président du club, Gauthier Ganaye, a justifié cette décision dans le communiqué officiel publié par le club flamand. "En tant que club de football, nous ne pouvons pas tolérer un tel comportement égoïste et irresponsable [...] Le KVO en tant que club est au-dessus de l'individu et vu la gravité de ces faits, nous sommes contraints d'engager la procédure de licenciement à l'encontre de Fabrice Ondoa."

Arrivé à Ostende en juillet 2018 en provenance du FC Séville, Fabrice Ondoa voit son aventure en Belgique s'arrêter brusquement, après avoir disputé 30 rencontres toutes compétitions confondues. Le contrat de l'international camerounais est rompu par le club à la tunique jaune.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.