Cote d'Ivoire: Kouadio Konan Bertin nommé ministre de la Réconciliation

L'adversaire d'Alassane Ouattara à la présidentielle d'octobre dernier, KKB alias Kouadio Konan Bertin, a été nommé ministre de la Réconciliation ce mardi 15 décembre. Un ministère dont la création avait été annoncée la veille par Alassane Ouattara lors de sa prestation de serment pour un troisième mandat de président de la Côte d'Ivoire.

Annoncé par Alassane Ouattara lors de sa prestation de serment, lundi 14 décembre, le ministère de la Réconciliation nationale aura vu le jour dès le lendemain. Et il est confié à KKB, Kouadio Konan Bertin.

Quelle sera sa feuille de route et sa marge de manœuvre ? « Ce département ministériel aura pour mission de faire l'évaluation de nos actions avec pour objectif le renforcement de la cohésion nationale et de la réconciliation », avait expliqué Alassane Ouattara lundi. De l'avis de nombreux observateurs, l'échec de la réconciliation après la crise post-électorale de 2010-2011 est l'un des points qui pèchent dans le bilan des deux premiers mandats d'Alassane Ouattara.

Candidat à la présidentielle d'octobre dernier face au président sortant, KKB avait récolté 1,99% des suffrages. À 51 ans, le dissident du PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire) s'était présenté en indépendant et avait refusé le boycott choisi par le reste de l'opposition.

Dans le contexte actuel de blocage politique, KKB pourra-t-il être considéré comme un interlocuteur par une opposition qui l'accuse souvent d'avoir joué le sparring-partner d'Alassane Ouattara pour la présidentielle ? Pour l'instant en tout cas, c'est le Premier ministre Hamed Bakayoko qui a été mandaté pour reprendre les discussions avec l'opposition en vue des législatives attendues d'ici le mois de mars 2021.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X