Cote d'Ivoire: Accès à l'eau potable et à l'assainissement - Huit communes bénéficient d'un grand projet financé par les États-Unis

15 Décembre 2020

"Eau, assainissement et hygiène des municipalités en Afrique de l'Ouest" ou simplement "Muniwash" (le sigle anglo-saxon). C'est un grand projet régional, et la Côte d'Ivoire fait partie des premiers pays bénéficiaires, qui a été officiellement lancé, le 8 décembre, dans les locaux du patronat au Plateau. Muniwash est financé par l'Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid) et mis en œuvre par Tetra Tech, en partenariat avec l'Association africaine de l'eau (Aae) au Bénin et en Côte d'Ivoire pour une période de cinq ans (2019-2024).

En Côte d'Ivoire, ce sont huit communes qui en sont les bénéficiaires. Il s'agit des communes d'Abobo, d'Abengourou, de Bouaké, Gagnoa, San Pedro, Soubré, Yamoussoukro et Yopougon. Leurs premiers magistrats ont pris part à la cérémonie au cours de laquelle ils ont chacun paraphé les documents du mémorandum d'entente entre le projet et les communes.

L'objectif de l'Usaid à travers Muniwash, a expliqué le directeur général du projet, Safa Fakorede, est d'aider les administrations municipales bénéficiaires, les agences nationales, les fournisseurs de services à consolider les acquis et à développer les services d'eau, d'assainissement et d'hygiène pour répondre aux besoins essentiels des populations pauvres et mal desservies vivant dans les zones urbaines et périurbaines des communes.

La cérémonie de lancement du projet a été présidée par le ministre par intérim de l'Administration du territoire et de la Décentralisation, le général Vagondo Diomandé. C'était en présence de plusieurs membres du gouvernement et de représentants du corps diplomatique. Vagondo Diomandé a dit voir en ce projet une opportunité pour le développement local. C'est d'ailleurs pourquoi il a rassuré les uns et les autres quant au soutien du gouvernement pour la réussite du projet.

En Côte d'Ivoire, la gestion du secteur de l'assainissement reste concentrée entre les mains du gouvernement central, notamment l'Office national de l'assainissement et du drainage (Onad). Actuellement, seules 15 villes sur 201 disposent de plans directeurs d'assainissement et de drainage. L'assainissement collectif reste marginal et ne dessert que 4% de la population nationale.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.