Guinée Bissau: Congo/Guinée-Bissau. Denis Sassou N'Guesso "ému" d'être à Bissau

Pour sa première visite en Guinée-Bissau, le président congolais, Denis Sassou N'Guesso, qui a été accueilli, le 15 décembre, dans la capitale Bissau par son homologue, Umaro Sissoco Embaló, n'a pas caché son émotion de séjourner dans « le pays d'Amilcar Cabral et Nino Vieira », deux combattants de la liberté qui, a-t-il déclaré, « ont tout donné pour l'Afrique ».

Dans la suite de son propos d'un peu plus de 8 minutes, que nous publions en intégralité, le président de la République a rappelé les liens historiques qui unissent les peuples africains, en particulier ceux du Congo, de Guinée-Bissau et du Cap-Vert, et souhaité que les gouvernements poursuivent ce challenge par la mise en place des cadres de coopération susceptibles d'assurer un développement économique et social harmonieux entre les parties.

Denis Sassou N'Guesso :

« Chers amis, c'est avec une très grande émotion que je visite pour la première fois le pays de Cabral et de Nino Vieira. Le pays pour lequel notre peuple s'est mobilisé pour la lutte de libération. Je voudrais donc rendre hommage à ces héros, à ces grands Africains qui ont tout donné pour l'Afrique. Je remercie le président (Sissoco Embaló) et le peuple de Guinée-Bissau ; vous tous, pour l'accueil chaleureux et amical que vous venez de réserver au président et à la délégation qui l'accompagne...

Lutte de libération, quête de paix

« ... Nous avons lutté ensemble au front de l'Angola, au front du Mozambique, au front de Guinée-Bissau, je pourrais même dire aussi de Sao-Tomé-et-Principe. Nos peuples se sont unis dans ce combat, et ont triomphé, je parle de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert. Nous parlions toujours ainsi dans la lutte de libération ; le PAIGC * c'était la Guinée-Bissau et le Cap-Vert. Je dois dire que c'est avec beaucoup de tristesse, beaucoup d'angoisse, que du Congo nous avons toujours suivi les soubresauts dans ce pays, la Guinée- Bissau, et à chaque moment nous nous sommes toujours placés du côté du peuple pour rechercher la paix et la stabilité. Je voudrais donc saluer les dirigeants de ce pays, le peuple, qui ont tout fait ces dernières années pour amener la paix et la stabilité dans le pays...

Destin de l'Afrique

« ... Nous pensons qu'au moment où l'Afrique est en train de chercher à relever tous les défis de l'horizon 2063*, au moment où l'Afrique est en train d'adopter les décisions importantes, par exemple celle de la zone de libre- échange continentale africaine*, tous les peuples d'Afrique doivent s'unir pour que l'Afrique ne continue pas d'être considérée comme la cinquième roue du carrosse. C'est avec honneur et plaisir que nous allons passer quelques moments ici en Guinée-Bissau, cette nuit...

Souvenir d'Amilcar Cabral et Nino Vieira

« ... Demain je me rendrai au cimetière pour rendre hommage à Cabral* et à Nino Vieira*. Ce sont des hommes que nous avons vus les armes à la main pour tenter de libérer notre continent, et ils se sont sacrifiés pour cela. Chers amis, ce soir nous allons certainement nous retrouver encore et c'est un plaisir pour nous, un honneur, nous sommes très heureux de nous retrouver en Guinée-Bissau, ensemble, nous chercherons les chemins de la coopération, les échanges entre nos Etats, nos peuples sont possibles, les possibilités sont énormes...

Opportunités de coopération

« ... Nous allons travailler avec le président Embaló, avec le gouvernement, le Premier ministre. Nous allons rechercher toutes les possibilités de coopération. Le peuple congolais est un peuple très ouvert, je pense qu'ensemble nous allons tracer les sillons, nous allons semer et récolter. Merci donc pour l'accueil que vous réservez ici. Nous sommes ici en Guinée-Bissau comme chez nous. Partout je suis en Afrique, je me sens comme chez moi, je n'ai aucune retenue, je suis chez moi...

Fibre panafricaniste

« ... Il y a encore quelques jours, nous étions à Libreville aux obsèques d'un dirigeant qui a beaucoup donné à l'Afrique *. Après Libreville, nous nous sommes retrouvés à Abidjan, à l'occasion de l'investiture du président Alassane Ouattara ; d'Abidjan, nous étions à Conakry pour assister à l'investiture du président Alpha Condé et nous sommes ici, et partout nous nous sentons comme chez nous, parce que nous cultivons le panafricanisme et nous souhaitons que les générations futures africaines bâtissent l'Afrique et rien ne doit empêcher la coopération entre les peuples et les Etats africains...

... Je vous remercie beaucoup ».

Les intertitres et les astérisques sont de la Rédaction

*PAIGC : parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert. * L'horizon 2063, encore appelé l'Agenda 2063 marquera le centenaire de l'Union africaine. Il symbolise l'engagement des Africains à construire un continent répondant à leur idée du développement à travers le slogan « l'Afrique que nous voulons ». * Amilcar Lopes Da Costa Cabral (1924-1973) est le fondateur du PAIGC qui lutta pour l'indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert. *Joao Bernardo Vieira dit « Nino Vieira » (1939-2009) a dirigé la Guinée-Bissau de 1994 à 1999 puis de 2005 à 2009. * Le 21 mars 2018, les chefs d'Etat et de gouvernement africains réunis à Kigali, au Rwanda, ont adopté l'accord portant création de la Zlecaf (Zone de libre- échange continentale africaine) dédiée au renforcement des échanges et l'intégration africaine. * Le 14 décembre, le président Denis Sassou N'Guesso a assisté, à Libreville, aux obsèques de l'ancien président de l'Assemblée nationale du Gabon, le Dr Marcel Eloi Rahandi Chambrier.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.