Maroc: Le Musée du patrimoine immatériel de la Place Jamaâ El Fna, un saut qualitatif dans la valorisation du patrimoine immatériel au Maroc (DG ISESCO)

Marrakech — La création du Musée du patrimoine immatériel de la Place Jamaâ El Fna à Marrakech représente un saut qualitatif dans la valorisation du patrimoine immatériel, qui bénéficie d'un intérêt particulier de la part de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a souligné, mercredi à la Cité ocre, le directeur général de l'Organisation du Monde Islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), M. Salem Bin Mohammed Al Malik.

Dans une déclaration à la presse à l'occasion de la cérémonie du lancement des travaux d'aménagement du Musée du patrimoine immatériel de la Place Jamaâ El Fna, M. Al Malik a félicité le Maroc pour la réalisation de cette structure muséale dédiée à sensibiliser le public à cette culture immatérielle portée par les artistes de la mythique place.

Dans ce contexte, le directeur général de l'ISESCO a indiqué que la création de ce musée s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d'une convention de coopération signée en octobre dernier entre l'ISESCO et la Fondation nationale des musées (FNM), relevant que cette structure muséale est une incarnation de la nouvelle vision de l'Organisation qui accorde davantage d'intérêt à la préservation du patrimoine dans les différents États membres.

Dans le cadre de cette convention, l'SESCO a été associée à l'organisation de l'exposition "Delacroix : retour au Maroc", que le Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain s'apprête à organiser en avril prochain, a-t-il fait savoir, ajoutant que parmi les axes de la coopération entre l'ISESCO et la FNM figure l'organisation d'un forum international à l'occasion de la Journée internationale de l'art islamique (18 novembre 2021), une manifestation dédiée à démontrer la vraie image de l'art islamique.

Dans une déclaration similaire, le président de la FNM, M. Mehdi Qotbi, a relevé que ce musée exposera l'âme de Jemaâ Fna et reflétera l'esprit historique et actuel de la mythique place.

"Cette structure muséale, qui sera réalisée dans l'ancien édifice de Bank Al-Maghrib situé à la Place Jamaa El Fna, sera un espace vivant et ouvert sur son environnement", a-t-il indiqué, soulignant que ce musée exposera aussi les manifestations qui ont fait la célébrité de cette place, celles initiées par Feu Melehi et Farid Belkahia entre autres.

Selon la FNM, la création du Musée du patrimoine immatériel à la place Jamaa El Fna, proclamée patrimoine oral et immatériel de l'UNESCO en 2001, insufflera une nouvelle image à la ville de Marrakech et renforcera sa place de choix, ainsi que son rayonnement à l'échelle internationale.

La réalisation de ce musée permettra également de consolider l'attractivité de la cité ocre et de contribuer à attirer un plus grand nombre de visiteurs pour découvrir les atouts dont regorge la cité sur les plans artistique et culturel.

Ce projet, dont la cérémonie de lancement des travaux d'aménagement s'est déroulée en présence notamment du ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique, M. Moulay Hafid Elalamy, le Wali de la région Marrakech-Safi, M. Karim Kassi-Lahlou, le président du Conseil communal de Marrakech, M. Mohamed Larbi Belcaid, et le président du conseil régional, M. Ahmed Akhchichine, vise à sensibiliser le public à cette culture immatérielle portée par les artistes de la place Jemaâ Fna, transformer un capital culturel en capital économique et touristique, sauvegarder et valoriser le patrimoine et régénérer des pratiques locales.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X