Afrique: Benazir Hilali et Nathaniel Jowitt reçoivent le Prix de l'innovation 2020

Axle International, un cabinet de conseil créé en 2019 par Benazir Hilali et Nathaniel Jowitt, a reçu le Prix de l'Innovation 2020 de l'Union africaine (UA).

C'était lors du 9e dialogue sur la démocratie, les droits de l'homme et la gouvernance de l'Union africaine (952) et de l'AGA, qui avait pour thème : "Faire taire les armes : créer des conditions propices au développement de l'Afrique". Axle a su répondre aux défis liés à la bonne gouvernance et à la promotion des principes démocratiques, des droits de l'homme et de l'Etat de droit en Afrique à travers un incubateur de projets. L'événement a eu lieu en présence du président de la Commission de l'UA, Faki Mahamat. L'organisation continentale a reconnu l'expertise et le travail d'Axle en lui attribuant le premier prix de cette distinction continentale.

Benazir Hilali et Nathaniel Jowitt expliquent la valeur ajoutée de leur travail : « Nous accompagnons nos partenaires dans une meilleure compréhension des défis contemporains et l'identification de leviers innovants pour la stabilité des pays. Nous souhaitons participer à la mise en place d'institutions efficaces, responsables et inclusives, conformément à l'objectif de développement durable 16 des Nations unies et à l'Agenda 2063 de l'UA pour une gouvernance démocratique ». « Axle aspire à aider les dirigeants publics à adopter des cadres innovants pour évaluer les défis en matière de paix et sécurité découlant des déficits de gouvernance démocratique », a indiqué l'AGA.

Axle place l'humain ainsi que les risques réels et perçus au centre de ces analyses, soulignent ses dirigeants. Ce qui l'éloigne des approches traditionnelles en matière de sécurité et de développement. Il promeut également l'expertise, la parité, la collaboration et le dialogue intergénérationnel, en s'appuyant sur Benazir Hilali, la directrice générale, spécialisée en développement international et en gestion des risques, mettant en avant des solutions pragmatiques et panafricaines.

Vu l'accélération de la détérioration sécuritaire et la regression de la gouvernance globale en Afrique, ces dernières années, ainsi que les conséquences économiques et indirectes liées à l'arrivée du covid-19 « un nouveau souffle est à donner », des innovations sont perceptibles, en matière de santé, technologie, citoyenneté ou de développement », explique la directrice d'Axle. Celles présentées par Axle, par leur qualité, ont été retenues et primées par l'UA.

« Non seulement la jeunesse compétente du continent et de la diaspora veut participer au destin de son futur mais, au-delà, elle se révèle être son principal atout et demande à collaborer avec l'ensemble des acteurs déjà bien ancrés. Nous vivons une étape charnière de l'Histoire et nous espérons que le monde retiendra cette détermination », rappelle Benazir Halila. Spécialisé en gestion des risques sociopolitiques et en stratégie, Axle se positionne au nexus Sécurité-développement-paix.

Les outils et méthodologies de ce cabinet de conseil s'organisent autour d'un spectre de risques multidimensionnels permettant d'analyser et anticiper des événements et leurs conséquences potentielles en vue de répondre efficacement aux défis contemporains, comme l'extrémisme violent, des trafics illicites, des flux migratoires, des fake news ou encore des enjeux climatiques.

Benazir Halila est convaincue que l'ordre mondial est en train de changer et nécessite de nouvelles approches adaptées face aux risques interdépendants, globaux et imprévisibles auxquels « nous sommes et allons être confrontés, pour le bien-être des populations et le progrès humain ». Elle pense que « la propagation du nouveau coronavirus en est une parfaite illustration ». Avec ce prix continental, Axle a « l'opportunité de collaborer avec l'UA, ses États membres et d'autres organisations multilatérales et internationales afin d'avancer dans nos projets et de faire de la gouvernance des risques une réalité. Nous avons notamment l'intention de lancer un nouveau baromètre continental, visant à mesurer la stabilité des États en prenant en considération l'ensemble des acteurs à la lumière des potentiels risques réels ou perçus ».

Pour Benazir Hilali, « le projet d'Axle offrira des grilles de lecture pertinentes pour la mise en place d'actions de prévention et de gestion de crises innovantes en vue de faire taire les armes à l'horizon 2030 », selon la nouvelle ambition de l'UA.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.