Cote d'Ivoire: Violences à l'égard des femmes dans les transports - L'ITF renforce les capacités des femmes d'Afrique francophone

16 Décembre 2020

« Ratifier la Convention 190 de l'Oit pour un monde du travail sans violence, ni harcèlement », tel est le thème d'un atelier de renforcement des capacités des femmes leaders d'Afrique francophone, ouvert le 14 décembre, au Club Seamen's de Treichville par la Fédération internationale des ouvriers du transport (Itf).

Cette rencontre de trois jours qui enregistre la participation d'une trentaine de travailleuses des transports de 14 pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre (Côte d'Ivoire, Bénin, Gabon, Guinée-Conakry, Sénégal, Sierra Leone, notamment) vise à renforcer leurs capacités sur les violences dont elles sont victimes en général et dans les transports, en particulier.

De façon spécifique, il s'agit de mettre fin à la ségrégation professionnelle fondée sur le genre dans les transports ; d'expliquer aux participantes la vision, les orientations stratégiques et priorités de l'Itf en faveur des femmes.

« Nous avons constaté que le secteur (Ndlr : transport) est marqué par une violation des droits de la femme. Les femmes sont victimes de violences qui ont presque doublé durant la Covid-19. Plus de 50% de femmes subissent, en effet, des maltraitances physiques, psychiques, psychologiques, économiques, à cause de cette pandémie. Cet atelier est une occasion pour nous de partager les expériences, renforcer leurs capacités et les encourager à approcher leurs centrales et intensifier la campagne auprès de leurs sœurs sur la Convention 190 de l'Oit », a expliqué Ouédraogo Assita, coordonnatrice chargée des activités de l'Itf.

Elle a ajouté que sa structure œuvre à éliminer les violences faites aux femmes car, affirme-t-elle, « elles (Ndlr : ces violences) constituent une violation des droits de la personne ; ainsi qu'un obstacle au développement humain ».

Bakayoko Bintou, présidente du Comité Ipf Côte d'Ivoire, a remercié la Fédération pour ses actions en faveur des femmes ; dont le présent atelier visant à renforcer leurs capacités. Bakayoko Bintou est convaincue que cet atelier est une véritable opportunité pour les femmes du secteur du transport en Côte d'Ivoire de connaître leurs droits.

Durant ces trois jours donc, les participantes ont connu ce qu'est l'Ift, ses objectifs, les priorités des femmes dans les transports, celles du département des femmes Itf, contenues de la Convention 190 de l'Oit, sa Recommandation 206 ainsi que la Journée internationale du travail et les violences qui leur sont faites, même dans les toilettes. Une conférence a été animée par Issiaka Tienbré, responsable de la cellule riposte contre la Covid-19 en Côte d'Ivoire, sa propagation, le prélèvement des tests, le respect strict et le suivi régulier des mesures barrières.

L'Itf, faut-il le souligner, est une Fédération syndicale internationale qui rassemble des faîtières des travailleurs du monde des transports. Plus de 600 syndicats de 154 pays représentant environ 18 millions de membres y sont affiliés. La Fédération regroupe tous les secteurs des transports (maritimes, portuaires, ferroviaires, routiers, aériens et touristiques.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.