Burkina Faso: Améliorer la prévention et le contrôle de infections (PCI) dans les structures sanitaires de la Région du Centre

Dans le cadre de la lutte contre les infections associées aux soins en milieu hospitalier, la Direction régionale de la santé du Centre en collaboration avec l'OMS, a organisé un atelier de briefing des évaluateurs et de superviseurs PCI/WASH. Au total, vingt-huit (28) participants composés de membres des équipes cadres, de promoteurs de structures de santé privées (cliniques, cabinets, structures communautaires et confessionnelles) et de représentants des directions centrales y ont pris part. Ce pool d'évaluateurs/superviseurs accompagnera 88 formations sanitaires prioritaires dont 73 publiques et 15 privées de la région du Centre, dans une démarche d'amélioration des performances en PCI et WASH.

L'atelier se tient dans un contexte marqué par la pandémie de la Covid-19 et où le relâchement dans l'application des mesures barrières tant dans la population générale qu'au sein des professionnels de santé fait craindre un accroissement du risque d'exposition du personnel et des usagers des formations sanitaires à la maladie et à diverses autres infections.

L'objectif de l'atelier est de contribuer à l'amélioration continue de l'organisation de la prévention et le contrôle des infections (PCI/WASH) au sein des formations sanitaires. Pour ce faire, les participants devront se familiariser avec l'outil « score card » proposé par l'OMS, afin d'identifier le niveau de performance en PCI/WASH et d'élaborer un plan d'amélioration de la PCI.

Lors de la cérémonie d'ouverture, le Dr Lassane KAFANDO, Chef de service de lutte contre la maladie de la Direction régionale de la santé du Centre, a au nom du Directeur régional de la santé déclaré : « Nous devons saisir cette opportunité de la COVID-19 pour faire respecter les précautions standards au niveau de nos formations sanitaires en matière de prévention des infections associées aux soins. Si l'évaluation de la situation PCI dans les formations sanitaires est bien menée, elle devrait être capitalisée et mise à contribution pour que les établissements de santé ne soient pas des lieux de propagation des infections »

Dr BALOL'EBWAMI ZIGABE Serge consultant OMS en charge de la PCI en a profité pour indiquer que « la prévention et le contrôle de l'infection est un pilier essentiel dans les activités de santé en général et dans le contexte de la COVID-19 en particulier. Les établissements de santé doivent être bien sécurisés pour protéger les agents de santé, les patients, les visiteurs ainsi que toute la communauté face au risque de transmission d'infections nosocomiales ».

Les travaux se sont déroulés à travers des présentations Powerpoint sur les données à renseigner lors de l'évaluation d'une structure sanitaire avec l'outil « score card », les difficultés couramment rencontrées et les astuces pour les surmonter. La pertinence des questions soulevées et les réponses données présagent de l'intérêt manifesté par les Participants, toute chose qui va concourir à la réduction substantielle des infections associées aux soins dans les formations sanitaires de la Région du Centre.

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.